vendredi,16 avril 2021
AccueilA La UneGabon: les partis membres du CND demandent la levée du couvre feu...

Gabon: les partis membres du CND demandent la levée du couvre feu et de l’interdiction de circuler

C’est par le biais d’une déclaration rendue publique ce mardi 02 mars 2021 que les partis membres du Conseil national de la démocratie (CND) ont tenu à s’exprimer sur la situation socio-économique que traverse actuellement le pays du fait de la crise sanitaire liée à la Covid-19 et des mesures restrictives prises par le gouvernement pour y faire face. Occasion pour ces formations de la majorité et de l’opposition de fustiger lesdites mesures qui paupérisent davantage les populations, invitant de ce fait le gouvernement à y mettre un terme. 

D’entrée de jeu, le porte parole de la circonstance des partis membres du CND Clay Martial Obame Akwe, par ailleurs Secrétaire général du Rassemblement des patriotes républicains  (RPR) et porte parole de La Coalition pour la nouvelle République, a dressé un tableau peu reluisant de la situation sociale, économique et politique du pays. Entre l’augmentation de la pauvreté et des inégalités, les licenciements, la fermeture des entreprises ou encore le chômage devenu endémique, la Covid-19 constitue un fardeau supplémentaire pour « le bas peuple et le Gabonais moyen ».  

Pour preuve, les formations politiques de la majorité et de l’opposition ont pointé du doigt les dernières mesures restrictives prises par le gouvernement, qui, au lieu de permettre une maîtrise de la pandémie, sont venues “achever la mort de l’économie,  « particulièrement la petite économie et l’économie informelle qui font  vivre plus de la moitié de la population ». « Elles sont cruelles,  inhumaines et antisociales. Elles ne tiennent pas compte de la souffrance, déjà grande, de la population. Elles ne sont pas réalistes et  sociales », a martelé Clay Martial Obame Akwe . 

Des mesures qui ont eu pour effet le lancement d’action citoyenne notamment du mouvement dit concert des casseroles qui a malheureusement abouti au décès de Djinky Emane  et Gildas Iloko. Concernant ces faits tragiques, les partis membres du CND ont appelé à ce que toute la lumière soit faite sur ces morts et que « les condamnations judiciaires y relatives  soient prononcées contre les auteurs de telles atrocités ».  

Concernant les mesures jugées impopulaires prises dans le cadre de la lutte contre la Covid-19, ces formations politiques ont appelé à un allègement des mesures de confinement, « en  particulier de lever le couvre-feu et l’interdiction de circuler  librement à l’intérieur du territoire national », la suspension de tous les vols en provenance de la France et de tous  les pays, notamment occidentaux, identifiés comme foyers du  covid19 mais aussi appelés la classe politique gabonaise, les Institutions de la République, ainsi que toutes les forces vives de la  Nation, à « une paix des braves, soutenue par un contrat social ».

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Bestheinfusion