Gabon: les nouveaux membres de la CNLCEI à l’épreuve de la lutte contre l’enrichissement illicite

Le président de la CNLCEI Nestor Mbou © GMT

Nommés à la suite du Conseil des ministres du 29 mars 2019 les nouveaux commissaires membres de la Commission nationale de lutte contre l’enrichissement illicite ont prêté serment ce vendredi 24 mai 2019 au Palais de Justice de Libreville. Une prestation de serment qui marque l’entrée de ces hautes personnalités dans la bataille contre la corruption et l’enrichissement illicite au moment où le pays est secoué par un scandal politico-financier sans précédent.



C’est dans la salle d’apparat de la Cour de cassation que le nouveau président Nestor Mbou et les 9 autres membres de cette entité ont prêté serment. Présidée par le premier président de ladite cour, Jean-Jacques Oyono en présence du procureur général, Marie Mbanza-Bagny cette audience solennelle était l’occasion de faire un tour d’horizon de la problématique de l’enrichissement illicite et de la corruption qui « est devenue un sport national pour certain haut fonctionnaire ».

Lors de son réquisitoire, le procureur général a rappelé aux nouveaux commissaires le travail qui sera au coeur de leur action, au moment où le pays est secoué par le scandal financier dénommé Kevazingogate. « C’est l’occasion qui vous est donnée d’affirmer avec fermeté et détermination le principe de la fin de l’impunité de l’enrichissement illicite qui est une gangrène au sein de toutes nos administrations et qui freine le développement de notre pays », a martelé Marie Mbanza-Bagny.

Après leur prestation de serment devant la Cour de cassation les nouveaux commissaires ont été installés dans leurs  fonctions à leur siège sis au quartier London dans le 4ème arrondissement de Libreville par le ministre des Relations avec les institutions constitutionnelles et les autorités administratives indépendantes Francis Nkea.  Occasion pour ce dernier de rappeler la lourde charge qui est désormais la leur alors que dans l’opinion des doutes se font de plus en plus ressentir sur l’efficacité de la commission à jouer son rôle dans la lutte contre le fléau de l’enrichissement illicite et la corruption.

Pour rappel, la CNLCEI, chargée , entre autres, de prévenir et de lutter contre l’enrichissement illicite, comprend dix membres nommés par décret du Président de la République pour une durée de cinq ans non renouvelable. Ils disposent pour leur enquête des mêmes prérogatives et des mêmes moyens d’investigation que les Officiers de Police Judiciaire (OPJ) et les agents des administrations douanières et fiscales.

Laissez votre commentaire