Gabon: les mesures étriquées de Bilie-By-Nze pour «restructurer» le football

Alain Claude Bilie-By-Nze, ministre d'Etat en charge des Sports © D.R

Après l’échec des Panthères à la qualification pour la prochaine Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2019, malgré les gros moyens mis à leur disposition, des décisions fortes étaient attendues par le public gabonais. Alain Claude Bilie By Nze en sa qualité de ministre des Sports a donc décidé de réagir. Cependant entre décisions incompréhensibles et mesures étriquées, le doute subsiste.

La dissolution des Panthères « A » du Gabon et l’éviction du sélectionneur Daniel Cousin en ont surpris plus d’un. Décidé par le ministre des Sports Alain Claude Bilie By Nze seulement quelques jours après l’élimination des Panthères, pour donner un souffle à la sélection, cette décision avait suscité bon nombre de réactions, tout comme les nouvelles mesures prises lors du dernier Conseil des ministres.

Entre « restructuration  de l’équipe nationale  et une réorganisation du  staff d’encadrement, révision  des charges globales pour une  plus grande efficacité des actions, révision  du modèle d’organisation et de financement des  championnats nationaux et relance du football de masse  à travers la reprise des activités de l’OGSSU », Bilie By Nze a pris un certain nombre de mesures visant à « restructurer l’équipe nationale ».

Néanmoins, ces mesures issues du dernier conseil des ministres, laissent perplexe. En effet, peut-on régler les problèmes de fonds de la sélection sans restructurer les efforts en partant de la base, à savoir la formation? La réponse est non. D’ailleurs, certains modèles à l’image de celui de l’Allemagne font école, puisqu’après les échecs de la fin des années 90, les dirigeants ont décidé de miser sur la formation de masse, ce qui a conduit à une victoire en coupe du monde 2014.

Ces mesures prises par Alain Claude Bilie By Nze qui ne s’appuient sur aucun fondement technique, obéissent à la « dictature de l’urgence ». Elles devraient plutôt être réorientées vers la formation de masse des jeunes, leur accompagnement aussi bien psychologique, technique, qu’infrastructurel, le tout pour recréer une identité footballistique au Gabon.

Par ailleurs, en axant ses efforts sur la « restructuration » de l’équipe A des Panthères, Bilie By Nze fait l’impasse sur les autres catégories. Or, en marge de l’élimination des coéquipiers d’Aubameyang, les U23 ont également été éliminés ce qui prouve bien que le mal est plus profond. Il faudrait donc réorienter les efforts, en prenant des décisions globales et surtout axer les efforts sur les « pépinières ».  

Laissez votre commentaire