jeudi,22 avril 2021
AccueilA La UneGabon: les magistrats et les OPJ davantage outillés dans la lutte contre...

Gabon: les magistrats et les OPJ davantage outillés dans la lutte contre la criminalité faunique

S’étant tenu du mardi 15 au vendredi 18 décembre dernier, l’atelier de formation et renforcement des capacités des magistrats et des acteurs de la chaîne pénale impliqués dans la lutte contre la criminalité liée aux espèces protégées et ressources naturelles, s’est achevé sur une note positive. En effet, les participants se sont dit « satisfaits des instruments légaux qui leur ont été donnés » tout en s’engageant à optimiser la relation magistrat-officier de police judiciaire pour une lutte plus efficace.

Pendant 4 jours, les magistrats gabonais et les acteurs de la chaîne pénale impliqués dans la lutte contre la criminalité liée aux espèces protégées et ressources naturelles, ont été à l’école du perfectionnement dans le cadre de la lutte contre la criminalité de la faune et de la flore. Entre coaching, partage d’expériences et présentation du nouveau cadre juridique applicable en cas de braconnage, les formateurs de l’Office des Nations unies contre les drogues et le crime (ONUDC) n’auront ménagé aucun effort pour donner le matériau idoine à l’atteinte des objectifs visés au plus haut niveau.

Au four et au moulin pour la tenue de ce séminaire indispensable pour les juges gabonais, la Directrice de la formation continue à l’Ecole nationale de la magistrature (ENM) s’est réjouie du travail accompli. « Le travail a consisté pour les consultants à donner les instruments légaux nationaux et internationaux que nous avons déjà. Mais aussi de partager leurs expériences. […] Quelques petits biscuits ont été donnés aux Officiers de police judiciaire pour ne pas être à côté de l’essentiel et d’être focalisés sur ces enquêtes particulières. C’est avec beaucoup de satisfaction que les formateurs ont constaté que le Gabon avait des lois soutenues dans ce sens »,a déclaré à l’entame des travaux Sidonie Flore Itsiembou Koumba Épouse Ouwe. 

Même son de cloche de la part du Procureur du parquet d’Oyem qui a rappelé les recommandations formulées par l’ensemble des magistrats et OPJ à l’endroit des responsables de l’Union européenne (UE). « C’est un séminaire qui a été très bénéfique pour les acteurs de la chaîne judiciaire parce qu’il nous a permis de renforcer nos capacités. Et comme recommandations, nous avons parlé de la pérennisation de ce genre d’initiative. Nous avons aussi parlé de la spécialisation des agents de justice parce que plus on est spécialisé plus on est pointilleux dans le travail. Sans oublier la coopération inter-agences entre les OPJ et les magistrats. Une bonne collaboration entre les agents et les magistrats ferait en sorte que nous puissions mieux travailler et chasser ces criminels fauniques », a indiqué Perine Ada Obiang. Vivement la mise en application de ces acquis dans les faits.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Bestheinfusion