mardi,5 juillet 2022
AccueilA La UneGabon: les journaux la Calotte et Bazooka mis en garde par la...

Gabon: les journaux la Calotte et Bazooka mis en garde par la HAC

Ecouter cet article

Le vendredi 13 mai 2022, le Collège des Conseillers Membres de la Haute Autorité de la  Communication (HAC), à l’occasion d’une plénière extraordinaire, a auditionné Monsieur Konaté  KOMBE, directeur de la publication du journal Bazooka, qui représentait en même temps  Monsieur Charles Steeve BIBALOU, directeur de la publication du journal la Calotte, également  convoqué, mais empêché. 

Cette audition fait suite notamment à la parution du journal la Calotte n° 194 du 03 mai 2022 et  des dernières livraisons de l’hebdomadaire Bazooka, parmi lesquelles, son n° 17 du vendredi 22  avril 2022. 

Par cette convocation qui relève de l’auto saisine (art. 36 de l’ordonnance créant la HAC), la Haute  Autorité de la Communication, dans un élan de pédagogie, a tenu à rappeler aux responsables de  ces deux titres leurs obligations professionnelles en matière de traitement de l’information et, surtout, à insister sur leur responsabilité suite aux dérives éthiques et déontologiques observées  par le Régulateur dans les parutions susmentionnées. 

S’agissant du journal la Calotte, le Collège des Conseillers Membres a particulièrement marqué  son indignation au sujet d’un article visiblement injurieux, discriminant, calomnieux, truffé  d’insinuations malveillantes et attentatoire à la dignité et à l’honorabilité de Monsieur Télesphore  OBAME NGOMO, journaliste et Président de l’organisation patronale des médias (OPAM). Des  agissements contraires aux dispositions des articles 44 et 87 de la loi n° 019/2016 du 09 août  2016, portant Code de la Communication en République gabonaise. 

Concernant l’hebdomadaire le Bazooka, la HAC a signifié au directeur de la publication dudit  journal, présent à l’audition, son inquiétude quant à la tournure éditoriale que prend  progressivement le contenu de cette parution. Un contenu qui, au fil du temps, fait davantage le  lit à l’injure et au dénigrement plutôt qu’au sacro-saint principe journalistique de la sacralité des  faits. Une attitude que le Collège des Conseillers Membres condamne fermement, car de nature à  mettre en péril la pratique démocratique au Gabon et le vivre ensemble. 

Aussi, la Haute Autorité de la Communication a-t-elle dénoncé cette propension aux attaques  confraternelles entre journalistes constatée ces derniers temps au Gabon ; tendance à laquelle les  deux journaux convoqués sont également coutumiers. 

En outre, la HAC a tenu à rappeler aux deux journaux incriminés que la liberté de la presse ne  saurait s’accommoder de procédés liberticides consistant notamment à violer la vie privée des  citoyens quels qu’ils soient, et à porter atteinte à leur dignité .

C’est ainsi qu’au cours de cette audition, les journaux la Calotte et Bazooka ont reçu une ferme  mise en garde du collège des Conseillers Membres de la Haute Autorité de la Communication. 

Par ailleurs, suite aux incessantes plaintes venant de la presse nationale, les Conseillers Membres  ont saisi l’opportunité de cette plénière extraordinaire pour aborder la préoccupante question de  l’accès à l’information publique par les journalistes. A ce propos, la Haute Autorité de la  Communication tient à rappeler que toute entrave à l’accès à l’information publique constitue  inévitablement un frein à la liberté de la presse, partant au droit légitime des citoyens à être  informés. 

Pour rappel, le droit à l’information, qui sous-tend le principe d’accès à l’information, est  considéré depuis 1946 par la Résolution 59 de l’Assemblée générale des Nations Unies comme  « un droit de l’homme fondamental et est le fondement de toutes les libertés adoptées par  les Nations Unies ».  C’est pourquoi, fort de ce qui précède, et notamment de sa mission qui est de veiller « à l’accès des  citoyens à une communication libre » ainsi qu’à « la libre circulation de l’information et le libre  accès à l’information », la HAC invite l’ensemble des administrations et autres structures politiques  ou religieuses du pays à plus d’ouverture, de transparence et de collaboration avec les journalistes  sollicitant des informations auprès de leurs services, à l’exception de celles dont la divulgation est  proscrite par les textes en vigueur en République gabonaise.

Alors, ça vous a plu ? 👍🏾
Pour recevoir les dernières actualités de notre média, inscrivez-vous à notre newsletter Whatsapp.

OUI bien sûr je m'incris

Laisser un commentaire

1 Laisser un commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Gabon Media Time
Gabon Media Timehttp://gabonmediatime.com
Gabon Media Time est un site d'actualité dont le slogan est " A l'heure de l'info". Nous entendons réinventer l'actualité en ligne gabonaise et sous régionale.
Global Media Time Gif
Pub_Airtel - MEGA PROMO
Nouvel Album de l'artiste RODZENG
Enami Shop
1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x