samedi,31 octobre 2020
Accueil A La Une Gabon: les habitants de Marseille II dénoncent un harcèlement de la part...

Gabon: les habitants de Marseille II dénoncent un harcèlement de la part Kabi BTP

Ce lundi 28 septembre 2020, le collectif des habitants de Marseille II dans le premier arrondissement de la commune d’Akanda, au nord de Libreville, a tenu un sit-in devant l’Agence nationale de l’urbanisme et des travaux topographiques (Anuttc) pour dénoncer, aux dires de leur président  Denis Andoung Zolo, « le harcèlement dont ils sont victimes de la part de la société Kabi BTP ». 

Le conflit foncier qui oppose les populations de Marseille II au promoteur immobilier Kabi BTP n’a pas fini de faire couler encre et salive. Ce lundi matin, un sit-in s’est tenu devant le siège de l’Agence nationale de l’urbanisme et des travaux topographiques sis à Oloumi dans le 4ème arrondissement de Libreville pour exprimer aux responsables de cette administration la pression exercée sur eux par cette société. 

Devant la presse locale qui s’est déplacée pour la circonstance, Denis Andoung Zolo a tenu à rappeler que leur arrivée sur ce « site prévu abriter la construction d’un centre  islamique dont la première pierre fut posée par feu président Omar  Bongo Ondimba » a eu lieu « dans les années 2000 ». Qu’aujourd’hui, après plusieurs années de cohabitation Kabi BT au moment d’immatriculer son terrain « a fait une extension de sa  parcelle sur la section YE8 ». Noeud gordien du litige foncier qui oppose depuis 2015 les deux parties et pour lequel, « les populations ont plutôt été déboutées, permettant  ainsi à Kabi d’obtenir son titre foncier », a-t-il précisé. 

Désormais détentrice de ce titre foncier n° 19869 du 05/10/2015,  parcelle n°1 section YE8, « Kabi BTP souhaite nous déguerpir prétextant  que nous sommes sur sa parcelle. Or, comme nous ne cessons de le  dire, le quartier Marseille II où nous nous trouvons depuis plus de 50 ans  pour certains », a poursuivi Denis Andoung Zolo tout en précisant qu’il s’agit en réalité de « la section YE7 » conformément à l’ensemble des documents en leur possession et qui selon eux n’ont jamais fait l’objet de contestations. 

Toutes choses, qui font dire au collectif des habitants de Marseille II que des personnes tapies dans l’ombre en poste à l’Anuttc seraient de connivence avec la société Kabi BTP « pour bloquer depuis des années sans raison valable l’avancée de nos procédures de régularisation foncière sur la section YE7, de s’être souvent présentées ensemble pour nous intimider et réaliser en notre  absence une expertise non contradictoire », ont-il fustigé. 

Il ne reste plus à Olivier Nang Ekomye que de déceler le vrai du faux pour clore cet épineux dossier qui expose pas moins de 100 familles gabonaises à la rue si jamais la société Kabi BTP mettait en exécution sa volonté de faire déguerpir les populations de Marseille II, occupant sans titre la parcelle dont les deux parties se prévalent d’en être les propriétaires.

 

Laissez votre commentaire

Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion