Gabon: Les greffiers suspendent la délivrance des casiers judiciaires

Palais de Justice de Libreville © D.R

Dans l’optique d’amener le ministre de la Justice à prendre ses responsabilités en ce qui concerne les trois points non encore résolus dans leur cahier de charges, le président du Syndicat national des greffiers (Synagref), Georges Boupenga, a annoncé le durcissement de leur mouvement de grève en suspendant dès ce lundi 4 mai le service minimum.

Lancé il y a trois mois, le mouvement d’humeur des greffiers tend à s’enliser au fil des mois. Ainsi, face au mutisme de la tutelle qui peine à prendre en compte leur revendications ils ont décidé de durcir le ton. A cet effet, le président du Synagref a indiqué que la délivrance des casiers judiciaires, des jugements correctionnels civils, et commerciaux contentieux et gracieux, étaient suspendus.

En outre, il a également annoncé la suspension des audiences criminelles spéciales à la Cour d’appel judiciaire de Libreville du 28 juin 2018 prochain.

Georges Boupenga a regretté non seulement que ces mesures touchent les justiciables, mais a assuré également que ceux-ci n’ont pas pour but d’établir un bras de fer avec leur tutelle, mais d’amener le ministre de la Justice à prendre ses responsabilités en ce qui concerne les trois points encore non résolus dans leurs revendications.

«Après plus de trois mois de grève, sur les quatre points préalables à la levée de grève, juste un seul point a été satisfait, celui du versement des salaires de la promotion 2017», a t-il précisé.

«Pas de Justice sans greffier», tels sont les mots que l’on peut lire d’ailleurs sur une banderole accrochée au portail du tribunal de Libreville et scandée par les greffiers. Pour mettre en pratique ce slogan, ces derniers ont par ailleurs décidé de suspendre également le service minimum. 

Laissez votre commentaire