Gabon : les forestiers s’inquiètent du ralentissement de l’activité à cause de l’état de la Nationale 1

Gabon Gabonmediatime Route Nationale 1 Transnationale Gabàon
La route Nationale 1 en mauvais état depuis plusieurs années © D.R.

La dégradation de la route Nationale 1 continue d’être au centre des préoccupations tant elle a une incidence indéniable sur l’activité économique. C’est dans cette optique que le Premier ministre Julien Nkoghe Bekale, a reçu le 05 décembre 2019 à son cabinet une délégation de l’Union des forestiers industriels du Gabon et Aménagistes (UFIGA). Au menu de cette rencontre les problèmes liés à la filière bois notamment les difficultés rencontrées par les opérateurs économiques dues  au mauvais état de la route nationale. 


C’est conduite par Frédéric Ober, que la délégation de l’UFIGA a été reçue par le chef du gouvernement qui était accompagné pour l’occasion du ministre des Eaux, des Forêts, de la Mer, de l’Environnement, chargé du Plan Climat et du Plan d’Affectation des Terre, Lee White. Il était question de faire le point au Premier ministre des problèmes que rencontre actuellement la filière bois, ceux-ci étant essentiellement d’ordre logistique.

Ainsi les industriels et patrons de stations-service ont exposé à Julien Nkoghe Bekale les énormes difficultés qu’ils rencontraient notamment dans l’approvisionnement en carburant du fait du  mauvais état de la route nationale. Ce phénomène, a-t-il poursuivi, met souvent à l’arrêt les activités de certaines entreprises. Aussi, pour pallier cette situation, deux propositions ont été faites au Premier ministre par les membres de ce groupement, à savoir,  faire acheminer le carburant par voie ferroviaire ou s’approvisionner en carburant depuis le Congo.

Par ailleurs, Frédéric Ober a indiqué que les axes routiers Lastourville-Lopé et Makokou-Okondja vont être aménagés par les sociétés forestières affiliées à l’UFIGA la saison sèche prochaine. « Nous avons mis en place une équipe pour faire de la prospection sur ces tronçons, malheureusement la période est très difficile avec les pluies. La petite saison sèche qui arrive nous permettra de résoudre des points noirs de certains axes routiers », a-t-il indiqué.

Les membres de l’UFIGA ont saisi cette opportunité pour demander au Premier Ministre de réaliser une déviation au niveau du kilomètres 80, en attendant le lancement des travaux sur cette partie de la Nationale 1.

Laissez votre commentaire