Gabon: les femmes du ministère du Budget et des Comptes publics honorées

Jean Fidèle Otandault honore les femmes du ministère du Budget et des Comptes publics © GMT

A l’occasion de la Journée nationale de la femme gabonaise ce mercredi 18 avril, le ministre du Budget et des Comptes publics, Jean-Fidèle Otandault a tenu à honorer ses collaboratrices. Entre remise d’une rose symbolique à toutes les femmes du ministère et un chèque aux doyennes, cet événement organisé sous la supervision du secrétaire général adjoint,  Huguette Abodo Yombiyeni, s’inscrit dans la continuité de l’action entreprise par Sylvia Bongo Ondimba à travers une marche qui a conduit les femmes vers l’Assemblée nationale pour dire non aux violences qui leur sont faites.



Après avoir participé à la marche initiée par Sylvia Bongo Ondimba du rond point de la Démocratie à l’Assemblée nationale, les femmes du ministère du Budget et des Comptes publics ont été reçues par leur patron Jean Fidèle Otandault et le secrétaire général adjoint Huguette Abodo Yombiyeni, ce mercredi 17 avril 2019. Pour l’occasion, toutes les collaboratrices du ministère ont été reçues avec honneur.  « Nous avons voulu donner un cachet particulier à cette journée de commémoration de la femme qui a commencé par une marche initiée par la Première dame. Nous avons voulu honorer les femmes de notre ministère et  lancer un appel pour que ces violences qui leur sont faites puissent cesser », a déclaré le ministre d’Etat.

En plus de la rose symbolique offerte à chaque femme du ministère, plus d’une vingtaine de femmes parmi les plus expérimentées ont reçu une enveloppe pour leurs loyaux services et leur fidélité au poste dans ce ministère. L’une d’entre elles a exprimé sa satisfaction. « Je suis reconnaissante de cet honneur que nous fait le ministre d’Etat, après 15 années passées dans ce ministère. C’est une journée que l’on devrait pérenniser car elle reconnaît la place importante qu’occupe la femme dans la société et surtout de mettre le doigt sur cette question de violences dont elle est victime. Des  violences que je condamne », a déclaré Marie Françoise Mistoul-Taïep Medoua-Nzé.

Pour le secrétaire général adjoint du ministère du Budget et des Comptes publics, Huguette Abodo Yombiyeni, cette journée était également l‘occasion de démontrer la solidarité féminine et de rappeler à toutes ces femmes l’importance de la dénonciation pour mettre fin à ce fléau de violences en milieu professionnel ou conjugale. « Les femmes du ministère du Budget se sont levées comme une seule femme pour dire non aux violences faites contre nous sous toutes ses formes.  C’était également l’occasion de dire à nos soeurs de dénoncer ces actes afin que l’on puisse ensemble trouver des solutions », a-t-elle confié.

Laissez votre commentaire