mardi,1 décembre 2020
Accueil Derniers articles Gabon: Les étudiants de l'UOB invités à s'inscrire une 3e fois en...

Gabon: Les étudiants de l’UOB invités à s’inscrire une 3e fois en M2 pour  soutenir

C’est par le biais d’un communiqué émanant du rectorat de l’Université Omar Bongo que les étudiants inscrits en Master 2 de l’année 2016-2017 ont été invités à s’inscrire à nouveau et ce, pour la 3e année consécutive, aux fins de passer leurs soutenances qui dans les normes, auraient dû être effectives au terme de l’année de leur première inscription, c’estàdire 2017. Un appel sans pudeur, aux allures d’injonction du rectorat de ce temple du savoir qui implique ques des étudiants versent de l’argent 3 années de suite sans soutenir. Un fait qui ne semble pas émouvoir Jean Claude James qui avait justifié sans cligner des yeux qu’une soutenance de Master 2 peut s’étaler sur 3 ans. 

Trois ans à payer chaque année son inscription en Master 2 sans suivre des cours mais uniquement pour attendre une hypothétique date de soutenance, c’est le chemin de croix auquel sont invités à parcourir chaque année ou presque, les étudiants inscrits en Master 2 de l’année académique 2016-2017. 

Cette information, symbole du fonctionnement peu orthodoxe de l’université gabonaise a été portée à la connaissance des « anciens étudiants » par le truchement du communiqué n°0234020/OB/R/SG émanant du secrétariat général de l’Université Omar Bongo (UOB). « Le Secrétaire Général de l’Université Omar Bongo rappelle aux anciens étudiants que la date limite des inscriptions est fixée au vendredi 14 août 2020», a-t-on pu lire dans le communiqué signé de Henriette Aurelia Mombey épouse Massala, secrétaire général. 

Ledit communiqué poussant le vice à son paroxysme a même renseigné une date butoire à ces « anciens élèves » au terme de laquelle ils ne seront pas autorisés à soutenir si par extraordinaire, la soutenance avait enfin lieu. « Passé ce délai, toute personne non inscrite ne pourra se prévaloir de la qualité d’étudiant à l’UOB. Par conséquent, elle ne pourra prendre part ni aux activités pédagogiques ni aux examens », précise en outre le communiqué. 

Non content de faire perdre des années ô combien importantes à ces étudiants en raison de la litanie des problèmes structurels qui affectent le déroulement normal des activités pédagogiques, le rectorat de l’Université Omar Bongo au comble de  l’impudicité prélève des fonds à des étudiants précarisés pour des enseignements qu’il ne reçoivent  en définitive pas. Pourquoi payer une 3e année consécutive pour passer des soutenances qui n’ont pas pu avoir lieu les années précédentes ? A quoi servent les budgets affectés à cet effet si manifestement, les soutenances ne sont pas effectives ? 

Ce sont là des questions auxquelles doit répondre le recteur intérimaire de l’UOB, le Le Pr Mesmin Noël Soumaho tout comme le  Pr. Jean Claude James, doyen de la faculté de Droit et Sciences  économiques (FDSE) qui dans une sortie vaseuse, avait déclaré que « les mémoires des étudiants des promotions 2016-2017 et 2017-2018, non concernés par la date butoir, sont en cours d’achèvement ou d’évaluation. Les soutenances devraient en principe intervenir au cours des deux sessions académiques : Juin/Juillet et Octobre-Décembre 2020 » dans un droit de réponse adressé à Gabon Media Time en réponse à un article publié sur des déclarations qui n’avaient pas manqué de choquer la sphère estudiantine. 

Laissez votre commentaire

Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion