samedi,19 septembre 2020
Accueil A La Une Gabon: les étudiants de dernière année de médecine privés de soutenance au...

Gabon: les étudiants de dernière année de médecine privés de soutenance au motif de la covid-19

Prévues pour mai 2020, puis renvoyées à septembre 2020 sans aucune note interne, les soutenances des étudiants en médecine dernière année de la Faculté de médecine à l’Université des sciences de la santé (USS), ne sont à ce jour toujours pas fixés sur la date à laquelle ils pourront présenter et soutenir leur thèse après 7 années d’études. Une hypothétique date de Janvier 2021 est avancée mais sans certitude. La raison avancée par la direction, la crise sanitaire liée à la covid-19 et la fermeture des frontières qui ne permet pas aux professeurs expatriés supervisant les soutenances de se rendre au Gabon. 

A l’heure actuelle, les étudiants de  dernière année de médecine ne sont toujours pas fixés sur la date à laquelle ils soutiendront leur thèse de médecine. La date de janvier 2021  pour l’heure communiquée par la direction de la Faculté de médecine à l’Université des sciences de la santé (USS) ne semble pas être définitive. 

Les raisons, les dates arrêtés précédemment mars 2020 puis septembre 2020 ont été repoussés en raison de la crise sanitaire liée au coronavirus. C’est en substance ce que nous révèle une interne en attente justement desdites soutenances. « La mutuelle a convoqué une AG des étudiants. Le porte parole a signifié que les soutenances qui étaient prévues pour septembre ne sont pas maintenues et renvoyée provisoirement à Janvier », explique la source. 

A ce qu’il semble la situation de la covid-19 a considérablement compliqué le mécanisme de soutenance dont la mise en place nécessitait une logistique particulière. « la logistique liée à la correction d’une thèse de médecine est particulière. Je vous donne un petit aperçu, à la fin de la rédaction, la thèse doit être envoyée au professeur qui doit la corriger et la renvoyer. vous conviendrez avec moi qu’envoyer par exemple, par mail, une thèse pour correction sur un ordinateur est un exercice très fastidieux », explique un autre interne en médecine. 

Alors que l’éventualité de mettre en place une organisation similaire à la France où les soutenances ont pu se faire à distance, pour un des internes, même cette configuration ne serait pas évidente à mettre en place au Gabon. « En france s’ils ont pu le faire c’est parce qu’ils ont certainement reçu les manuscrits des étudiants envoyé par voie postale. Alors que là, il va falloir envoyer les thèses par DHL. Ce n’est pas du tout gagné », indique une interne. 

« Je pense en mon humble avis que c’est en raison de ces faits qu’ils repoussent à chaque fois. Ils sont un peu pieds et mains liés » poursuit-elle. Une situation qui pose néanmoins le problème de l’utilisation des budgets décaissés par l’Etat. Si les soutenances ne sont pas effectuées, à quoi ont alors été affectés les fonds mis à disposition à cet effet ? Sont-ils restitués ? Poser la question c’est déjà y répondre car il semblerait pour que chaque année, des budgets sont alloués pour ces mêmes soutenances sans qu’elles n’aient véritablement lieu.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Pharel Boukikahttp://gabonmediatime.com/
Titulaire d'une Licence en Communication, d'une Licence en Economie et Gestion et d'un Master en droit Privé, mon appétence pour le journalisme est mise en exergue au quotidien à travers mes analyses sur Gabon Media Time dont je suis le Rédacteur en Chef.
Street 103 Gabon Gmt