samedi,22 janvier 2022
AccueilDerniers articlesGabon: les enseignants proposent de rebaptiser le C.E.S d'akebe en Lycée Louis...

Gabon: les enseignants proposent de rebaptiser le C.E.S d’akebe en Lycée Louis Patrick Mombo

Ecouter cet article

À l’occasion du lundi noir lancé par la coalition Sena-Conasysed en mémoire au regretté Hassan Louis Patrick Mombo, les enseignants venus de tous les coins du pays en ont profité pour faire une doléance aux plus hautes autorités compétentes. En effet, sous l’effet de la ferveur populaire des apprenants, il a été proposé que le collège d’enseignement secondaire (C.E.S) d’akebe soit rebaptisé Lycée Louis Patrick Mombo.

Le gouvernement gabonais accédera-t-il à la requête des élèves du CES d’akebe étayée par les enseignants ? C’est la question qui mérite de trouver une réponse mûrement réfléchie mais aussi qui tient compte de la portée honorable d’une telle décision. Car faut-il rappeler que les établissements scolaires sous d’autres cieux portent les noms d’illustres acteurs du secteur éducatif voire des hommes de lettres qui ont joué un rôle prépondérant dans la construction des intelligences.

S’appuyant sur ces exemples qui font office de jurisprudence, l’ensemble des enseignants qui se sont recueillis devant l’image du leader syndical décédé dans la nuit du 1er décembre dernier, ont appelé le gouvernement à considérer la proposition des élèves envers celui qui était un professeur mais encore plus un père. « C’est pas l’État mais les enseignants qui ont donné le nom à l’école publique Martine Oulabou. Le gouvernement a tout d’abord enlevé notre pancarte mais la logique a eu raison. Il devra en être autant pour Louis Patrick Mombo », a lancé Marcel Libama.

Craignant de subir le même sort que leurs camarades du Lycée technique national Omar Bongo (LTNOB) qui auraient été menacés d’exclusion pour outrage à l’autorité du ministre de tutelle, les apprenants du C.E.S d’akebe ont souhaité ne pas être exposés. Seulement, ces derniers ont tenu à ce que leur requête soit prise en compte par le gouvernement. D’ailleurs, ces derniers ont présenté une banderole à l’effigie du regretté leader syndical sur laquelle il est écrit « Lycée public Louis Patrick Mombo ». Gageons que cet appel sera entendu par qui de droit.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Enami Shop