mardi,9 août 2022
AccueilDerniers articlesGabon: les enseignants du Centre de formation de Nkok déjà en grève...

Gabon: les enseignants du Centre de formation de Nkok déjà en grève !

Ecouter cet article

Face au mépris affiché par leur administration, les enseignants en service au Centre international multisectoriel de formation et d’enseignement professionnels (CIMFEP) de Nkok sont montés au créneau ce mercredi 29 juin 2022. Ainsi, une grève générale illimitée a été lancée en vue de résoudre les points les plus urgents inscrits dans le cahier de charges notamment la régulation de leur situation administrative caractérisée par la suspension sans raison des soldes depuis deux mois.

Lancé ce mercredi 29 juin 2022, le mouvement d’humeur des enseignants du Centre international multisectoriel de formation et d’enseignement professionnels a pour but de fustiger le silence de leur tutelle et s’insurger contre le dysfonctionnement qui prévaut au sein de leur administration. Les enseignants grévistes qui ont suspendu les cours et fermé les ateliers, dénoncent également l’absence des décisions d’affectation et de textes de détachement. Ils réclament par ailleurs  un traitement social qui reste aussi inexistant.

Devanture du Centre international multisectoriel de formation et d’enseignement professionnels © D.R.

Wolfgang Ossavou Koumba, délégué national à la revendication du Syndicat national de la formation et de l’enseignement professionnel (SNFEP) est revenu sur les points urgents inscrits dans le cahier de charges en cause à ce durcissement de ton. « L’Etat a débauché des enseignants dans les lycées techniques afin qu’ils viennent servir dans ce nouveau centre de formation. Ces enseignants ont été victimes de suspension de solde parce que leur situation administrative n’est pas claire. Ils ne sont plus ni du lycée technique, ni du CIMFEP. Après 2 mois de suspension de solde, ces enseignants attendent la régularisation de leur situation administrative » a-t-il déclaré.

Si ces enseignants disent attendre la régularisation de leur situation administrative, le personnel du CIMFEP de Nkok s’inquiète tout aussi des conditions de travail. « Le centre de santé est non approvisionné en médicaments, les machines des ateliers ne sont pas assurées. Face à tout ceci, le personnel s’est réuni et a décidé d’interpeller la hiérarchie en initiant une grève d’avertissement qui a été précédée d’un préavis de grève » a déclaré Wolfgang Ossavou Koumba. 

Une situation intolérable pour les enseignants grévistes d’autant plus que certaines revendications tardent à trouver satisfaction et avaient déjà été la cause de plusieurs interpellations envers les autorités administratives. Un énième bras de fer dont l’issue pourra nécessiter l’arbitrage du nouveau ministre de la Formation professionnelle Raphaël Ngazouzet, puisque le dialogue semble avoir été rompu avec l’administration du Centre international multisectoriel de formation et d’enseignement professionnels de Nkok.

Andy Marvine Nze
Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Global Media Time Gif
Nouvel Album de l'artiste RODZENG
Enami Shop
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x