mardi,1 décembre 2020
Accueil Derniers articles Gabon: les enseignants des établissements privés protestants livrés à eux-mêmes

Gabon: les enseignants des établissements privés protestants livrés à eux-mêmes

C’est à la faveur d’un point de presse tenu le lundi 15 juin 2020 à Awendje au siège de la Dynamique Unitaire (DU) que le Collectif des éducateurs de l’enseignement privé protestant a dénoncé le délaissement du ministère de l’Education nationale vis-à-vis du traitement de leur dossier d’intégration. Les plaignants se sont dits prêts à « engager d’autres légales » afin de sortir de la précarité dans laquelle ils sont plongés depuis plus de 5 ans. 

Alors que plusieurs enseignants issus des promotions 2015 et 2016 de l’Ecole normale supérieure (ENS) voient leurs situations administratives et financières régularisées, ceux de l’enseignement privé protestant semblent mis en marge. En effet, depuis plusieurs années, ces enseignants des écoles primaires et secondaires demeurent des vacataires. Notre confrère de l’Agence gabonaise de presse (AGP), précisait que les vacataires sont payés à hauteur de 50 000 FCFA mensuels au titre d’une prime d’encouragement en attendant l’aboutissement de leurs situations administratives, au niveau de la fonction publique.

Au regard de ce traitement inégalitaire dont ils font l’objet, le Collectif des éducateurs de l’enseignement privé protestant a décidé de taper le poing sur la table. « Plusieurs de nos dossiers n’ont pas été transmis au ministère de l’Education nationale. C’est à la suite de cette léthargie et des vérifications faites que nous nous sommes organisés, pour en savoir plus », a fustigé Duphy Minto’o Ella, le porte-parole dudit collectif à notre confrère de La Loupe. 

Par ailleurs, ces compatriotes qui disent tirer le diable par la queue au quotidien, ont annoncé qu’ils remueraient ciel et terre pour voir leurs situations régularisées. «Nous allons mener d’autres actions légales, pour nous faire entendre. C’est une question d’égalité des chances, prônée par Ali Bongo Ondimba, président de la République, chef de l’Etat », a martelé un autre membre du collectif des enseignants de l’enseignement privé protestant. 

Une sortie du moins surprenante quand on sait que durant sa tournée au sein des établissements concernés en mars 2020, le Directeur général l’enseignement privé protestant avait promis redorer l’image de ce secteur non-négligeable de l’éducation nationale. Il semble donc que le dynamisme affiché par Jean Faustin Mvone-Mba n’est resté qu’au stade des annonces. Une situation qui, si elle n’est pas réglée au plus vite, pourrait compliquer la reprise des cours annoncée à grandes pompes. 

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion