jeudi,9 décembre 2021
AccueilA La UneGabon : les enjeux de la mise à niveau des entreprises au...

Gabon : les enjeux de la mise à niveau des entreprises au coeur de la conférence-débat du CEEDIREME

Ecouter cet article

C’est la salle de conférence du groupe universitaire Ecole de Management du Gabon sise à Mindoubé 2 que la Corporation des experts en entrepreneuriat diagnostic restructuration et mise à niveau des entreprises et industries (CEEDIREME) a tenu sa conférence-débat sur le thème « Enjeux de la mise à niveau pour les entreprises gabonaises à l’heure de la mondialisation». Animée par d’éminents acteurs de la vie des entreprises et de la normalisation, la rencontre a permis de révéler l’impact de la mise à niveau des actifs d’une entreprise tous secteurs confondus.

C’est en présence du corps professoral de l’Université EM-Gabon, de chefs d’entreprises, d’étudiants et des membres de l’administration publique, qu’Armel Séverin Mbembo a planté le décor en présentant les missions et objectifs de la CEEDIREME-Gabon dont il assure la présidence.  Née du Programme de restructuration et de remise à niveau (PRMN) de l’Afrique centrale, cette organisation a pour principale ambition de booster  par des techniques novatrices, la performance des entreprises gabonaises qui accusent un problème de compétitivité.

Gabon Gabonmediatime Ceedireme Gabon
Participants à la conférence-débat sur le thème Enjeux de la mise à niveau pour les entreprises gabonaises à l’heure de la mondialisation © GMT

Lors de son exposé le représentant le ministre du commerce Jonas Mangoubou a rappelé que ce concept élaboré par l’Organisation des nations unies pour le développement industriel (Onudi) sera bénéfique pour les industries locales. « Appliquer la mise à niveau va permettre de maîtriser des coûts de production, d’amélioration de la capacité managériale, technologique, productivité mais aussi favoriser un meilleur positionnement sur le marché local et booster la croissance des exportations »,a-t-il indiqué.

par ailleurs, il est revenu à Nestor Mintsa, responsable de normalisation pour le compte de l’Agence gabonaise de normalisation (Aganor) de révéler les bienfaits de la mise à niveau sur l’infrastructure qualité (I-Q). Ainsi, durant son exposé l’expert en qualité a décliné les piliers de cet outil nouveau dans la gestion d’entreprises.« La gestion optimale de la gouvernance de l’I-Q incombe au gouvernement concerné. Jusqu’à présent la Cemac-norm, conseil de la qualité communautaire sont des instruments mis en place pour mettre en place la météorologie et normalisation. Gageons que la mise en place de la zone de libre échange communautaire permettra enfin de réduire l’écart des échanges interafricains sont réalisés »,a-t-il déclaré.

En outre, invité en sa qualité de Secrétaire général de la Confédération patronale Gabonais (CPG) Hamidou Okaba a à travers un rappel historique interpellé l’assistance composée d’étudiants, de chefs d’entreprises sur la nécessité de créer une société de formation patronale.  « Cessons d’être des salariés mais des patrons », s’est-il exclamé.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Pub_Moov Money BGFIBank
Enami Shop