mercredi,28 octobre 2020
Accueil A La Une Gabon : les élèves du lycée de Sibang bientôt mis à la...

Gabon : les élèves du lycée de Sibang bientôt mis à la porte ?

Cette interrogation trouve son origine dans la publication d’un communiqué émanant de la Banque gabonaise de développement (BGD), qui dans le cadre de sa liquation s’est engagée dans une démarche visant à reconstituer son patrimoine foncier et immobilier. Il s’avère que certaines parcelles identifiées dont celle sur laquelle a été bâti le lycée public de Sibang, font partie de propriété de ladite banque. Résolue à entrer en possession de son patrimoine, il se pourrait que les élèves de ce lycée soient priés de plier bagage. 

Le lycée public Jean-Baptiste Obiang Etoughe de Sibang dans le 5e arrondissement de Libreville est au cœur d’un conflit naissant entre l’Etat et la Banque gabonaise de développement  (BDG). Un futur conflit qui à l’origine pourrait inscrire en pointillés l’avenir dudit établissement et partant de ses élèves qui depuis plusieurs années, le fréquentent

La Banque gabonaise de développement en prélude de sa liquidation future a entrepris la démarche visant à répertorier, lister et ensuite rentrer en possession, entre autres, de son patrimoine foncier. Ledit patrimoine englobe sans son foncier les parcelles avoisinant la zone de Sibang et du Stade Monedan. C’est en substance ce que nous enseigne le communiqué en possession de Gabon Media Time. «  Il ressort que les parcelles listées et situées aux alentours de Sibang sont la propriété de la BGD. A cet effet, le liquidateur invite toute personne occupant cette parcelle à se présenter au siège de la BGD », pouvait-on lire. 

Gabon Gabonmediatime Vue Satellitaire Du Lycée De Sibang
Une vue satélitaire du lycée de Sibang © capture Google Map

Ce communiqué signé du liquidateur de la Banque gabonaise de développement (BGD) est complété par un plan identifiant les différentes parcelles, plan sur lequel nous pouvons avec exactitude, repérer et situer la parcelle sur laquelle est construit le Le lycée public Jean-Baptiste Obiang Etoughe . Constat fait, le lycée public de Sibang fait partie du patrimoine foncier de la BGD au grand dam de certains Gabonais qui n’ont pas manqué de souligner le manque accru de vigilance dont a fait preuve l’Etat avant l’érection de ce lycée. « SI d’aventure, la Banque qui jouit du titre foncier dû terrain du lycée de Sibang décide de récupérer son terrain. Que fait-on du lycée et de nos enfants? »

Dans le même sens, ce sont des fonctionnaires qui pantois devant cette affaire se demandent comment une telle situation a pu se produire. « En fait on apprend que l’Etat a construit un lycée public sur un terrain qui ne lui appartient pas. On apprend aussi que le liquidateur d’une entreprise publique convoque l’Etat pour un problème foncier. Comment en est-on arrivé là ? », se demande un fonctionnaire du ministère de l’Habitat de l’Urbanisme et du Logement. 

Un ministère qui du reste a déjà fait face à une situation similaire. Régis Immongault alors ministre d’Etat à l’Habitat, à l’Urbanisme et au Logement avait été interpellé par Serges William Akassaga en raison d’une parcelle abritant l’école primaire publique située dans le cinquième arrondissement au quartier Lalala, devenu la propriété d’un opérateur économique libanais à l’insu de la Mairie. Lequel opérateur en raison du titre foncier obtenu de façon occulte voulait déguerpir l’école. 

Rappelons à toutes fins utiles que  l’Etat s’était lancé dans une procédure visant à transférer ses titres fonciers à la Caisse de Dépôts et Consignations (CDC) à l’exception de ceux des établissements scolaires alors qu’il apparaît que plusieurs établissements scolaires publics sont construits sur des terrains sans titres fonciers. Une situation qui expose aujourd’hui les fonctionnaires et apprenants du lycée public Jean-Baptiste Obiang Etoughe de Sibang à un avenir incertain

Laissez votre commentaire

Pharel Boukikahttp://gabonmediatime.com/
Titulaire d'une Licence en Communication, d'une Licence en Economie et Gestion et d'un Master en droit Privé, mon appétence pour le journalisme est mise en exergue au quotidien à travers mes analyses sur Gabon Media Time dont je suis le Rédacteur en Chef.
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion