samedi,22 janvier 2022
AccueilA La UneGabon: les élèves au coeur de la lutte contre le VIH/Sida

Gabon: les élèves au coeur de la lutte contre le VIH/Sida

Ecouter cet article

« Mettre fin aux inégalités, Mettre fin au SIDA, Mettre fin aux pandémies ». Tel est le thème retenu pour l’édition 2021 de la Journée mondiale de lutte contre le SIDA (JMS) célébrée chaque 1er décembre du mois. Cette année au Gabon, la JMS constitue un temps fort de mobilisation et d’engagement pour agir dans les lycées et collèges. L’objectif étant de mettre un accent particulier sur la sensibilisation des jeunes et des adolescents, groupe de population encore vulnérable face à la pandémie. 

L’édition 2021 de la Journée mondiale de lutte contre le sida est l’occasion pour le ministère de la Santé, à travers la direction générale de la prévention du SIDA (DGPS) et le Programme commun des Nations-unies sur le VIH/Sida (ONUSIDA) de rappeler que l’effort de prévention doit être pérennisé et renforcé dans les établissements scolaires. « Nous devons mettre un accent sur la jeunesse, cette jeunesse qui est de plus en plus exposée à la pandémie de VIH. Ces jeunes sont vulnérables et parfois leur avenir est compromis lorsqu’ils sont contaminés », a déclaré le ministre de la Santé, le Dr. Guy Patrick Obiang Ndong.

Chaque année de nouvelles personnes continuent d’être infectées, en particulier parmi les populations clés, notamment les adolescents et les jeunes femmes. Un triste constat qui constitue entre autres, les inégalités qui entravent la lutte contre le SIDA et l’atteinte des objectifs fixés par l’ONUSIDA pour 2030. « Sans actions audacieuses contre ces inégalités, le monde risque de manquer d’atteindre les cibles visant à mettre fin au sida d’ici 2030 », a indiqué l’ONUSIDA Gabon. Des actions audacieuses qui passent aussi par l’information, la communication. 

Pour la directrice générale de la DGPS, Amissa Briana Bongo Ondimba, « l’accès à l’information est nécessaire à la prise de bonnes décisions et au changement de comportement ». D’où l’intérêt aujourd’hui d’informer les jeunes en milieu scolaire. Au Lycée Jean Hilaire Aubame Eyeghe, qui a constitué la première étape d’une caravane scolaire de sensibilisation qui va durer trois jours soit du 1er au 3 décembre 2021, les élèves ont été édifiés sur l’importance du dépistage, les modes de transmission du VIH ainsi que les moyens de prévention et de lutte contre le VIH/SIDA. 

La pandémie de SIDA n’a pas pris fin avec l’arrivée du covid-19 qui cristallise l’attention des autorités. Au contraire, le covid-19 risque de réduire à néant les progrès accomplis pour mettre fin à la pandémie de sida. 

Laissez votre commentaire

Enami Shop