mercredi,8 décembre 2021
AccueilA La UneGabon: les doutes du Dr. Jean Delors Biyoghe sur l’efficacité du vaccin...

Gabon: les doutes du Dr. Jean Delors Biyoghe sur l’efficacité du vaccin anti covid-19

Ecouter cet article

Alors que le Gabon migre peu à peu vers l’obligation vaccinale, une importante frange de la population est encore sceptique face au vaccin contre le covid-19. C’est le cas de Jean Delors Biyogue, Politologue et docteur en sciences sociales et économiques, qui réclame un débat national inclusif et transparent sur la question du vaccin. 

C’est via son compte Facebook, que le Dr. Jean Delors Biyogue a livré sa position sur le vaccin contre le Covid-19. Une position qui, semble-t-il, serait à l’opposé du discours prôné par le gouvernement sur les bénéfices du vaccin. « J’ai pris une position vis-à-vis du vaccin anti-covid-19 qui n’engage que moi, après que 5 proches ayant reçu normalement leurs deux doses de vaccin, soient tout de même morts du Covid-19, alors qu’ils ne présentaient aucun antécédent médical majeur », a-t-il fait savoir. 

Il faut dire qu’à travers sa publication, le Dr. Jean Delors Biyogue démontre que le vaccin n’empêche pas toujours le développement des formes du covid-19, tels qu’expliqué par le gouvernement. « Parce que le vaccin n’a pas empêché dans leurs cas, le développement des formes graves de Covid-19, je n’ai aucune certitude que dans le mien, il jouera ce rôle régulateur », a-t-on pu lire. 

S’il est vrai que « 90% des personnes hospitalisées et atteintes du covid-19 sont des non vaccinés », selon le Ministère de la Santé et Comité national de vaccination (Copivac), il serait également faux d’affirmer que toutes les personnes actuellement hospitalisées n’ont pas reçu leurs doses de vaccin. Bien que peu nombreuses (les 10% restantes), des personnes vaccinées pourraient en effet être actuellement hospitalisées afin de soigner leur infection au Sars-Cov-2.

Le Dr. Jean Delors Biyogue appelle à un débat national inclusif, transparent et sans diabolisation des positions des uns et des autres sur la question. Ce débat, s’il est organisé, sera l’occasion de cerner les résistances et saisir les raisons de la défiance des populations vis-à-vis du vaccin. 

Laissez votre commentaire

Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Pub_Moov Money BGFIBank
Enami Shop