lundi,26 octobre 2020
Accueil A La Une Gabon: les dessous de la descente de la famille d’Ali Bongo à...

Gabon: les dessous de la descente de la famille d’Ali Bongo à sa résidence de la Sablière 

La visite inopinée effectuée par plusieurs membres de la famille du chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba à sa résidence de la Sablière n’a pas fini de faire couler encre et salive au sein de l’opinion, chacun y allant de sa propre théorie. Si cette affaire qui fait la une de la presse locale relève sans aucun doute de la vie privée, certains observateurs de la vie politique s’interrogent sur l’opportunité d’un tel spectacle qui vient une fois de plus remettre au goût du jour la capacité du Président à assurer sa charge. 

Selon certaines indiscrétions recueillies auprès des proches de la famille, tout serait parti du refus presque tacite des responsables de l’administration de la présidence de la République d’accéder à la demande d’audience sollicitée par l’ensemble de la famille du chef de l’Etat. Une situation qui aurait conduit les patriarches de ladite famille, en l’occurrence Jean Boniface Assélé, Idriss Ngari et Fidèle Andjoua qui selon certaines sources familiales était représenté par ses enfants, à aller camper à proximité du portail de la résidence privée d’Ali Bongo Ondimba. 

Si depuis cette descente, les réseaux sociaux grouillent de différentes versions de cette affaire, des sources indiquent que cette rencontre était prévue de longue date. « La famille a été surprise de ne pas avoir accès à leur parent sous prétexte que son agenda ne permettait pas de rencontre familiale pour le moment », nous a-t-on confié. Pis, la famille a trouvé inconcevable que celle qui jouait le relais pour les rassurer sur l’état de santé de leur fils, en l’occurrence sa mère Patience Dabany, « n’ait plus accès depuis quelques temps à son fils », poursuit cette source. 

Une situation pour le moins préoccupante pour certains membres de la famille du chef de l’Etat qui trouvent incompréhensible que « la famille politique sous la houlette de Sylvia Bongo Ondimba, puisse s’accaparer leur fils, neveu, frère et oncle ». Toute chose qui n’est pas pour rassurer quant au suivi des dossiers de l’Etat par le président de la République et qui pourrait dès lors donner du grain à moudre à l’opposition. 

Laissez votre commentaire

Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion