Gabon: Les dérives autoritaires de Nicole Assélé à la CNSS

La Directrice générale de la Caisse nationale de sécurité sociale, Nicole Assélé © D.R

La Directrice générale de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), le Dr Nicole Assélé, semble être plus que jamais déterminé à régenter d’une main de fer, cette structure dont elle a la charge depuis peu. Une attitude l’amenant à y dicter sa loi au grand dam des employés, qui pour certains au vue des récentes décisions, voient leurs emplois menacés et pour d’autres, leurs droits remis en question.

Selon nos confrères du tri-hebdomadaire Echos du Nord, il semblerait que la nouvelle locataire de la Caisse nationale de sécurité sociale ait décidé de faire un grand nettoyage au sein de son personnel. Une décision qui vise pour l’instant que les femmes de ménages, qui seront si l’on en croit la nouvelle, obligées de ranger dans les jours avenirs, leurs balais et serpillères dans les placards.

Cette opération de «dégraissage» s’étendrait selon nos confrères, sur l’ensemble du territoire. « L’inspection du travail a été sollicité pour accélérer le mouvement de licenciement généralisé de personnels apparemment liés à l’entreprise par des contrats à durée indéterminée (CDI) », ont-ils indiqué.

Toujours dans cette atmosphère de dictature qu’elle fait régner, Nicole Assélé aurait refusé de signer les chèques d’indemnité de congé à certain agents, sous prétexte que la CNSS, ne serait pas à jour de ses cotisations, « alors que celle-ci retire chaque fin de mois, des cotisations sur la base desquelles, les agents bénéficient de ces différentes prestations », poursuivent nos confrères.

Sachant les ambitions de la nouvelle directrice générale pour cette structure, il est fort à parier que ce type de mesures, soient encore à prévoir dans les prochains jours. Une situation qui mettra les autres agents sur le qui vive.  

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire