Gabon: les députés PDG se désolidarisent de Faustin Boukoubi sur la réforme des bourses

Martin Mabala, président du Groupe parlementaire PDG à l'Assemblée nationale © D.R/GMT.

Dans les flots des réactions des personnalités politiques liées au durcissement des conditions d’obtention de la bourse d’études, le président de l’Assemblée nationale Faustin Boukoubi a adressé une correspondance au Premier ministre Julien Nkoghe Bekale aux termes de laquelle, il suggère au gouvernement de surseoir l’application de la mesure. Ce dimanche 14 avril, le président du groupe parlementaire PDG a, tenu au cours d’une déclaration, à se désolidariser de la position de Faustin Boukoubi sur la réforme des bourses.



Dans ce courrier du président de l’Assemblée nationale à l’endroit du Premier ministre Julien Nkoghe Bekale et signé du 1er vice-président de l’Assemblée nationale, Idriss Ngari, le bureau de l’Assemblée reconnaît « la pertinence de cette mesure qui vise la promotion de l’excellence de notre système éducatif et la maîtrise de la dépense publique » a appelé le gouvernement a « bien vouloir surseoir cette mesure ».

Une position que ne partage pas le groupe parlementaire du Parti démocratique gabonais (PDG) à l’Assemblée nationale, qui a au cours d’une déclaration lue par son président Martin Mabala, tenu à se désolidariser de la position de Faustin Boukoubi et Idriss Ngari sur la réforme des bourses.

Lire aussi Gabon: l’Assemblée nationale suggère au gouvernement de surseoir la réforme des bourses

C’est sur les antennes de Gabon 1ère que Martin Mabala ancien Garde des sceaux a donné la position de ses collègues qui reste conforme à celle du gouvernement. « Les députés issus du PDG restent en phase avec la communication officielle faite par le PDG en date du 11 avril 2019 », a-t-il précisé.

Par ailleurs, le patron des élus PDG au sein de l’hémicycle a appelé « le gouvernement de la République à communiquer davantage avec l’ensemble des partenaires de l’Éducation nationale sur lesdites reformes en vue d’une meilleure compréhension mutuelle ». Tout en se proposant d’accompagner l’équipe de Julien Nkoghe Bekale dans une campagne d’explications desdites mesures impopulaires.

Laissez votre commentaire