samedi,15 janvier 2022
AccueilA La UneGabon: Les Démocrates annoncent le dépôt d’une motion de censure contre le...

Gabon: Les Démocrates annoncent le dépôt d’une motion de censure contre le gouvernement

Ecouter cet article

La rentrée politique du parti Les Démocrates qui s’est déroulée ce samedi 27 novembre à Bitam dans la province du Woleu-Ntem aura été l’occasion de s’exprimer sur la polémique suscitée par les propos anti-républicains tenus par le président du Rassemblement des Gaulois  Max Anicet Koumba. S’insurgeant contre la réaction molle du gouvernement face à ce discours identitaire et mettant à mal la cohésion sociale, le président de cette formation politique  a annoncé le dépôt d’une motion de censure contre l’équipe gouvernementale dirigée par Rose Christiane Ossouka Raponda. 

Si lors de son allocution, l’ancien président de l’Assemblée nationale a indiqué que les propos tenus par le « Gaulois en chef » sont « des crachats infectes que ce membre de la majorité présidentielle a injustement projetés sur la face de nos compatriotes ».  Ainsi, Guy Nzouba Ndama s’est questionné sur les motivations qui auraient poussé ce leader politique à tenir des propos haineux à l’encontre de ses propres compatriotes.  

Faisant le parallèle avec les propos tenus par un membre du gouvernement considérant le président du Rassemblement pour la patrie et la modernité (RPM) Alexandre Barro Chambrier, comme « un invité indésirable dans la province du Haut-Ogooué »,  le président du parti Les Démocrates s’est demandé si le séparatisme ne serait pas devenu la nouvelle recette du Parti démocratique gabonais (PDG) et ses alliés pour conserver le pouvoir. 

Condamnant la réaction à demi teinte du gouvernement sur ce phénomène qui tend à se renforcer dans le pays, Guy Nzouba Ndama a annoncé le dépôt d’une motion de censure contre l’équipe Ossouka Raponda. « Nous demandons à tous les députés patriotes de s’associer au groupe parlementaire Les Démocrates en vue d’initier prochainement une motion de censure », a-t-il déclaré. Conscient que ladite motion pourrait ne pas aboutir à la destitution du gouvernement, elle permettra d’ouvrir un vrai débat sur l’unité du Gabon. 

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Enami Shop