lundi,6 février 2023
WEB_BICIG_12-14_CréditFêteÀLaCarte_729x94px
Accueil+GMTCommuniquéGabon: les clarifications de NGM sur le mouvement d’humeur sur son site...

Gabon: les clarifications de NGM sur le mouvement d’humeur sur son site d’Okondja

Ecouter cet article

Ce problème est entre Aswan Exploration Co, fournisseur de services de NGM, et ses employés. Le nombre d’expatriés mentionné dans ledit rapport sur les médias numériques est factuellement incorrect. Le nombre réel d’expatriés sur le site est de 18, contrairement au nombre exagéré rapporté par les médias.

Compte tenu de l’incapacité financière d’ASWAN, prestataire de services de NGM, ASWAN avait informé NGM de son incapacité à poursuivre ses travaux. Pour protéger les emplois des employés de l’ASWAN, l’entreprise a travaillé avec ceux-ci pour les transférer vers d’autres prestataires de services. En outre, il a également été convenu que leurs droits légaux acquis pour le mandat travaillé avec l’ASWAN seraient protégés par le nouveau fournisseur de services. Ce fait serait garanti par NGM dans le contrat avec le nouveau fournisseur de services. Dans ces locaux, le processus est engagé conformément aux dispositions de la loi.

Cependant, au lieu de respecter le processus, le 30 novembre 2022, les employés d’ASWAN se sont mis en grève et ont bloqué tous les accès au site. Ils ont empêché les employés de NGM ainsi que d’autres fournisseurs de services de se rendre sur le site. Un groupe de grévistes s’est même rendu sur place et a menacé, maltraité et humilié les personnes présentes sur place.

L’affaire a été portée à l’attention de l’administration, qui a accordé tout son soutien possible. En fait, les tentatives faites par l’administration pour envoyer tous les employés volontaires qui voulaient travailler, y compris les expatriés, ont échoué car les employés en grève ne l’ont pas permis, malgré la présence des forces de police.

NGM exerce ses activités dans une atmosphère amicale favorisant des relations interpersonnelles très cordiales entre les expatriés et les nationaux en vue de renforcer un environnement de travail interculturel sain. Les rapports concernant le « quasi esclavagiste du personnel gabonais » sont erronés et probablement propagés par des groupes d’intérêt. NGM dément catégoriquement avoir traité qui que ce soit de la manière signalée.

Henriette Lembet
Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Enami Shop
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x