jeudi,9 décembre 2021
AccueilDerniers articlesGabon: les chefs de village de la Boumi-Louetsi réclament le paiement de...

Gabon: les chefs de village de la Boumi-Louetsi réclament le paiement de 2 ans de salaire

Ecouter cet article

Au moment où la province de la Ngounié vient d’enregistrer deux cas de contamination à la Covid-19, la situation de nombreux compatriotes dans cette partie du pays demeure difficile en cette période de crise sanitaire. C’est le cas de plusieurs chefs de village du département de la Boumi-Louetsi, cité par le site Gabonactu.com, qui affirme n’avoir plus perçu leurs émoluments depuis près de deux ans, les jetant dans la précarité la plus absolue

En effet, en cette période de crise sanitaire les chef de village de cette partie du pays assurent tirer le diable par la queue. Plusieurs d’entre eux interrogés par Gabonactu indiquent n’avoir pas perçu leurs émoluments depuis plusieurs mois. Un « manque de considération », qui n’a pas manqué de susciter l’indignation d’un des chefs du regroupement des villages Dibwangui Rose Mbenga. 

Ces auxiliaires de l’administration se disent « oubliés et marginalisés par l’administration qu’ils servent pourtant avec déférence ».  Profitant du passage du député de la localité Cyriaque Moukoundzi, ils se sont insurgés contre cette situation intolérable. « On se casse la tête pour rien à régler les palabres ici au village », a martelé l’un d’eux.  

« Selon les chefs des villages de Bilala, Kanda, Mayani, Malou-loulou, … du département de la Boumi-Louetsi dont le chef-lieu est Mbigou, ces émoluments sont de l’ordre de 30 000 FCFA trimestriellement pour les chefs de village, et 45 000 FCFA pour les chefs de regroupement. Ceci laisse croire que le salaire mensuel d’un chef de village est de 10 000 FCFA », relate Gabonactu.

Le Gabon compte 2 743 villages, 969 regroupements de villages et 164 cantons, selon le découpage administratif de 1996. Ces chefs de l’administration décentralisée travaillent sous la tutelle administrative du ministre de l’Intérieur espèrent que leur cause soit entendue. 

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Pub_Moov Money BGFIBank
Enami Shop