mercredi,23 juin 2021
GIF-Enami Shop_GMT-v3
AccueilDerniers articlesGabon: les catholiques en carême à l’ère de la Covid-19

Gabon: les catholiques en carême à l’ère de la Covid-19

Cette année, la communauté chrétienne catholique gabonaise, à l’instar de celle du monde entier, va vivre la période du carême, comprise entre ce mercredi 17 février 2021 au dimanche 4 avril prochain, sous les contraintes imposées par la Covid-19. Dans une note signée de l’Archevêque de Libreville, Monseigneur Jean Patrick Iba-Iba, l’Archidiocèse de Libreville exhorte les catholiques à consacrer ce carême à la conversion du Gabon, ainsi qu’à la prise en compte de tous ceux que la pandémie de la Covid-19 a installés dans la précarité, entre autres. 

Ce mercredi 17 février 2021, considéré comme le mercredi des Cendres, a lancé le début du Carême 2021 qui s’étendra jusqu’au dimanche 4 avril prochain, le dimanche de Pâques. Cette période de 40 jours de jeûne et de prière est une façon pour les chrétiens catholiques de commémorer le mystère de Jésus Christ dans le désert comme relaté par les saintes écritures. 

Au Gabon, marqué par les contraintes de la Covid-19, le Carême est célébré cette année sous le signe de la libération par la vérité comme il est écrit dans le chapitre 8 du livre de Jean au verset 32 (Jean 8: 32) qui dit: « La vérité nous rendra libres ». De ce fait, l’Archevêque de Libreville, Monseigneur Jean Patrick Iba-Iba écrit: « l’évangile vécu, médité et prié est la seule force de Libération et de Vie. Que ce temps de Carême nous aide à embrasser la vérité de Jésus-Christ et nous libère de nos mauvais penchants. Que la prière, la pénitence et le partage apportent un regain de foi, d’espérance et de charité à tous les habitants du Gabon ». 

Une libération qui passe aussi par la prière pour « la conversion de notre pays le Gabon, le retour de Dieu au centre de notre société, la prise en compte des plus faibles (…) et tous ceux que la pandémie de la Covid-19 a installés dans la précarité », a exhorté Monseigneur Jean Patrick Iba-Iba.

Laissez votre commentaire

BATIPLUS Batidays