dimanche,27 septembre 2020
Accueil A La Une Gabon : les avocats de Tanasa dénoncent des vices de procédure et...

Gabon : les avocats de Tanasa dénoncent des vices de procédure et annoncent une plainte contre L’Union

C’est par le biais d’une conférence de presse, ce jeudi 9 janvier que les conseils de l’ancien Directeur général de la société pétrolière Gabon Oil company, en tête desquels Anges Kevin Nzigou se sont exprimés sur la situation de leur client écroué dans la cadre de l’opération scorpion pour détournement supposé de fonds publics. Outre l’énumération des violations flagrantes des droits de son client, l’avocat a informé porter l’affaire devant les juridictions internationales et porter plainte contre le quotidien l’Union. 

Maître Anges Kevin Nzigou, avocat au barreau du Gabon, accompagné de Maître Jean Paul Moubembe, avocat au barreau du Gabon, Maître Richard Sedillot, avocat au Barreau de Rouen de maître Dominique Inchauspe, avocat au Barreau de Paris et de Maître Calvin Job, avocat au Barreau de Paris se sont présentés face à la presse nationale et internationale aux fins d’effectuer une déclaration sur la situation de leur client écroué à la Prison centrale depuis le 27 novembre 2019. 

Dans un propos liminaire, les conseils se sont attelés à décliner le parcours académique et professionnel de Christian Patrichi Tanasa, en s’arrêtant sur sa dernière de la Société Nationale des hydrocarbures (Gabon Oil Company) sur la base de laquelle il est actuellement incarcéré à la Prison centrale.  « Monsieur Patrichi Tanasa a obtenu des résultats probants et largement positifs à la tête de la GOC : Un résultat net positif de 18 milliards de FCFA en 2018, pour un résultat provisoire de plus de 69 milliards en 2019 »  a déclaré Anges Kevin Nzigou comme pour battre en brèche les accusations de détournement dont fait l’objet son client. 

Concernant lesdites accusations justement afin « de balayer définitivement les élucubrations distillées, avec légèreté, depuis le début de cette affaire, laissant sous-entendre qu’il y aurait eu un détournement de 85 Milliards », les avocats de l’ancien Conseiller du président de la République ont demandé « un audit complet réalisé par un cabinet international indépendant » lequel sera ensuite rendu public afin que « l’opinion publique, la justice et la presse soient toutes édifiées par la qualité de la gestion des différentes entreprises qui forment le groupe Gabon Oil, et que de manière indiscutable et transparente l’innocence de Monsieur TANASA soit confirmée » ont-il précisé.

Abondant enfin sur les questions de procédure, Anges Kevin Nzigou et ses confrères ont révélé des vices flagrants de procédure pouvant jeter du discrédit sur la sincérité des accusations portées par le parquet à l’encontre de leur client tels que le placement en détention de celui-ci sans que ses avocats n’aient  pu consulter le dossier au terme d’un  réquisitoire plat qui ne mentionne pas les faits reprochés à l’accusé, des perquisitions et saisies irrégulières, puis le non respect de la déclaration Universelle des Droits de l’Homme et celle de la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples.  

Pour terminer, Maître Anges Kevin Nzigou et les avocats qui l’accompagnent dans la défense de Christian Patrichi Tanasa ont annoncé avoir pris la décision de « Saisir le Groupe de travail des Nations Unies sur la détention arbitraire Déposer une plainte en diffamation contre le Journal «L’UNION». 

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Pharel Boukikahttp://gabonmediatime.com/
Titulaire d'une Licence en Communication, d'une Licence en Economie et Gestion et d'un Master en droit Privé, mon appétence pour le journalisme est mise en exergue au quotidien à travers mes analyses sur Gabon Media Time dont je suis le Rédacteur en Chef.
Street 103 Gabon Gmt