Gabon : les agents des Affaires sociales prennent d’assaut le ministère des Solidarités nationales

Gabon Gabonmediatime 15 Grève Affaires Sociales
Les agents des Affaires sociales en grève générale devant l'esplanade du ministère du Budget © D.R.

Annoncé lors de l’assemblée générale du vendredi 29 novembre 2019, la grève générale du Syndicat autonome des personnels des affaires sociales (SAPASS), est effective depuis ce lundi 2 décembre 2019. En effet, le SAPASS exige du gouvernement la régularisation des situations administratives et l’amélioration des conditions de travail des agents de ce département ministériel.


Las d’attendre une réaction de la part de leur tutelle quant à leurs plaintes liées à l’amélioration de leurs conditions de travail et à la régularisation des situations administratives au sein des Affaires sociales, le Syndicat autonome des personnels des affaires sociales a décidé d’entrer en grève générale illimitée pour manifester son mécontentement. Ces derniers ont pris d’assaut le ministère des Solidarités  nationales depuis le lundi 2 décembre 2019.

Selon Pierre Mintsa, président du SAPASS, « la déconsidération du gouvernement vis-à-vis des partenaires sociaux » est à l’origine de ce mouvement d’humeur que les agents ont décidé de lancer à l’issue de leur assemblée générale. « Il n’est plus question aujourd’hui de confier la gestion de notre pays entre les mains de ceux qui font la gabegie condamnée par le Président de la République », a-t-il poursuivi. 

Gabon Gabonmediatime 15 Affaire Sociales 2
Une banderole des grévistes des Affaires sociales devant le ministère du Budget © D.R.

Les grévistes pointent principalement l’abandon par l’ancien ministre Roger Owono Mba du portefeuille des Affaires sociales. Selon le président du SAPASS, les difficultés « que connaissent les agents sont consécutives à l’arrivée de Roger Owono Mba qui a mis en arrière-plan le volet social de l’institution qu’il a la lourde charge de conduire »

Avec l’arrivée d’une femme à la tête de ce département, gageons que les agents des Affaires sociales trouveront une meilleure interlocutrice. Les femmes ayant une meilleure approche des conflits. L’histoire nous dira si Prisca Koho épse Nlend, nouvelle ministre de la Promotion et de l’Intégration de la Femme au Développement, chargée de la lutte contre les Violences faites aux Femmes, chargé du suivi de la stratégie de l’Investissement Humain, et des Solidarités Nationales, sera à la hauteur de ce défi.

Laissez votre commentaire