Gabon: les agents d’Averda séquestrent les membres de leur direction générale

Gabon Gabonmediatime 14 (4)
Les agents d'Averda barricadent le portail de l'entreprise © L'Union

Près de 700 employés de la société Averda à Libreville, ont récemment pris en otage la direction générale de cette entreprise. Entre l’arrêt de l’activité depuis le 1er août 2019 dernier sans aucune explication au préalable, le retard du paiement de leurs  salaires, et le départ de leurs responsables libanais, les agents ont décidé d’exprimer leur ras-le-bol, rapporte le quotidien L’Union. 

Montée de tensions au sein de la société en charge du ramassage des ordures, Averda.  Ils étaient près de 700 agents du personnel à chercher des explications auprès de leur direction générale. Ces derniers qui avaient choisi l’Omerta, c’est-à-dire la loi du silence  plutôt que celle du dialogue se sont retrouvés séquestrés par des employés visiblement outrés par l’attitude de la hiérarchie.   

S’en doute par peur de se retrouver au chômage, après un mois d’absence sur le terrain comme l’exigent les missions de cette entreprise, pointant également du doigt le départ « en catimini » des responsables libanais de l’entreprise, ils s’interrogent. « Nous posons des questions à nos dirigeants qui ne nous répondent pas. Les responsables libanais ont quitté le pays. Nous sommes abandonnés à nous-mêmes. Nous réclamons le paiement de nos droits », a indiqué Olivier Rengondo, délégué du personnel.

Par ailleurs, cette situation qui prévaut au sein d’Averda a créé à la fois un climat d’incertitude pour ces employés agacés, mais également pour toute la population. Si les employés ne décolèrent pas et n’obtiennent pas gain de cause, elle n’aura pour seule conséquence que de rendre la capitale gabonaise plus insalubre qu’elle ne l’est déjà. Bonjour les odeurs nauséabondes !

Laissez votre commentaire