jeudi,26 novembre 2020
Accueil Derniers articles Gabon: les acteurs de la justice satisfaits de la formation des Chefs...

Gabon: les acteurs de la justice satisfaits de la formation des Chefs de juridiction

Organisé du 21 au 22 octobre dernier au sein du tribunal de première instance de Libreville, le séminaire de formation des chefs de juridiction et des formations spécialisées a été un rendez-vous du donner et du recevoir entre acteurs de la justice. Initiée par Erlyne Antonella Ndembet, ministre de la Justice, Garde des Sceaux, ladite formation a débouché sur la remise des parchemins aux participants de tous les ordres judiciaires qui ont pu faire une mise à niveau de leurs acquis, afin de rendre plus efficace l’action judiciaire.

C’est en présence d’Erlyne Antonella Ndembet, ministre de la Justice, Garde des Sceaux qu’a pris fin le séminaire de formation des chefs de juridiction et des formations spécialisées. Une initiative inouïe qui a permis aux jeunes chefs de juridiction d’être coachés par les anciens chefs de juridiction et ce, dans une parfaite harmonie. Il s’est donc agi d’un échange d’expériences sur la pratique du droit national mais aussi sur la primauté du droit Ohada sur les thèmes généraux et spécifiques.

A ce propos, le Directeur général de l’Ecole nationale de la magistrature (ENM) a invité les participants à mettre en pratique les enseignements reçus. « Chers collègues participants de nos travaux, cette action de formation avait pour but de vulgariser la nouvelle réforme de l’organisation judiciaire et voir comment améliorer le fonctionnement de vos juridictions. Une formation sans traduction pratique n’a pas de sens. Les enseignements que vous recevez n’ont de sens que si dans vos juridictions chacun met en pratique ce qui a été dit ici », a indiqué Jean Désiré Ossaga Madjoue.

Une initiative unanimement louée par les bénéficiaires. « Nous avons été conviés par Madame le ministre de la Justice, Garde des Sceaux. Au cours de ce séminaire, nous avons été édifiés sur les attributions qui sont les nôtres. Nous partons de là le coeur gros car nous avons appris pas mal de choses. En 25 ans de magistrature c’est la première fois que j’assiste à un tel séminaire », a déclaré le procureur général près la Cour d’appel judiciaire de Franceville.

Même son de cloche de la part, de la directrice de la formation continue à l’Ecole nationale de la magistrature (ENM) Sidonie Flore Itsiembou Koumba Épouse Ouwe. « C’est un sentiment de réjouissance pour l’Ecole nationale de la magistrature particulièrement de la direction de la formation continue qui a été créée par les plus hautes autorités pour renforcer les capacités de magistrats, des huissiers, des greffiers et des personnels des sécurité pénitentiaire afin de rendre l’administration judiciaire au standard des juridictions normées et normales de l’Afrique », a-t-elle indiqué. 

Un séminaire aux allures de colloque qui a été rehaussé par la présence du Président de la Cour commune de justice et d’arbitrage (CCJA) César Apollinaire Ondo Mve qui a rappelé le rôle des présidents des nouvelles juridictions créées. A cet effet, la présidente du tribunal de commerce de Libreville s’est dit honorée par les aînés. « c’est une formation bénéfique pour nous. Nous avons eu l’apport des aînés qui nous ont situés sur la manière dont nous devons organiser nos juridictions. Nous avons reçu les rudiments importants pour nous adapter à l’évolution de l’organisation judiciaire. Les attributions de chacune des juridictions ont été bien définies. Donc nous sommes satisfaits », Nadège Raissa Matsanga Mombo.

Pour sa part, le membre du gouvernement a loué l’implication de l’ensemble de ses collaborateurs qui ont répondu présent à l’appel de la justice. « Je tenais simplement à remercier toutes les personnes présentes. C’est une grande première de réunir tous les chefs de juridiction en une seule fois. C’est pour vous marquer l’attachement que j’ai à la maison justice. Je suis attentive car c’est ma maison de coeur. Je suis là pour redorer le blason de la justice. Je suis simplement allée porter vos aspirations et vos espérances auprès des hautes autorités. Je vous souhaite bon vent dans vos carrières respectives », a conclu Erlyne Antonella Ndembet, ministre de la Justice, Garde des Sceaux. La cérémonie s’est achevée par la remise des certificats de participation par la présidente de la Cour d’appel de Libreville à tous les acteurs y ayant pris part.

Il faut dire qu’avec cette énième action riche de sens, Erlyne Antonella Ndembet démontre un peu plus son ambition de construire un système judiciaire performant, adapté aux évolutions du monde et de la société et animé par des personnels qualifiés, soucieux de la stricte observation des valeurs cardinales de déontologie, d’éthique et de professionnalisme, en conformité avec le serment qu’ils ont respectivement prêté. Reste donc aux bénéficiaires de non seulement assurer le relais de ces acquis mais aussi les mettre en application. Une implication de tous est dès lors souhaitée pour le bien-être de la justice gabonaise qui a longtemps été pointée du doigt par les observateurs nationaux et internationaux.

  

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion