samedi,19 septembre 2020
Accueil A La Une Gabon: les 4 présumés assassins de l'épicier sénégalais de Franceville écroués

Gabon: les 4 présumés assassins de l’épicier sénégalais de Franceville écroués

Quelques jours après la déclaration poignante de Moise Sarr, secrétaire d’Etat en charge des Sénégalais de l’extérieur, qui exigeait des sanctions à l’encontre des auteurs du crime crapuleux commis sur Harouna Sy à Franceville, les choses ont évolué. En effet, après avoir été déférés devant le parquet de la localité, Chadrel Merlans Kotoma, Gloirdy Boussougou, Chabrol Alvin Mayi Missie et Yorrick Noël Lengogo Matha, ont été placés en détention préventive à la prison de Franceville. 

C’est à la suite d’une enquête minutieusement menée par les agents de l’antenne provinciale de la Police Judiciaire (PJ) que les 4 présumés assassins d’Harouna Sy, un épicier de 51 ans installé à la cité Salcost, non loin de la mairie du 3ème arrondissement de la commune de Franceville, ont été interpellés. Ce sont les aveux de Chadrel Merlans Kotoma, un des mis en cause qui permettront d’identifier ses 3 complices dans le braquage du vendredi 21 août dernier.

Il s’agit notamment de Gloirdy Boussougou, Chabrol Alvin Mayi Missie et Yorrick Noël Lengogo Matha. Tous âgés de moins de 25 ans et très connus dans la localité. Selon le récit relayé par notre confrère L’Union, « le soir du drame le commerçant sénégalais avait déjà fermé sa boutique quand deux jeunes se présentent à lui pour un achat rapide. Connaissant un des deux gamins ». Harouna Sy ouvre la porte. C’est alors qu’une fois à l’intérieur Chadrel Merlans Kotoma sort une machette et un couteau avec lesquels il le lacère sauvagement.

En dépit de la gravité de ses blessures, le quinquagénaire trouvera la force de s’agripper au cou d’un des agresseurs en appelant à l’aide. Un acte de bravour qui lui vaudra d’être dans la foulée secouru par les riverains. Lesquels vont maîtriser l’assaillant. Pendant ce temps, ses 3 complices prendront leurs jambes à leurs cous. Quant à Harouna Sy il succombera de ses blessures au Centre hospitalier régional Amissa Bongo où il a été conduit.

Après quelques jours de léthargie autour de l’enquête, les autorités sénégalaises notamment Moise Sarr, secrétaire d’Etat en charge des Sénégalais de l’extérieur, ont exigé que justice soit rendue. Coïncidence ou pas, l’affaire a largement avancé puisque les 3 autres malfrats seront rattrapés puis déférés devant le parquet de la République près le tribunal de première instance de Franceville. Au terme de leur audition, ils ont été inculpés pour assassinat et placés en détention préventive à la prison centrale de Franceville.

Un crime sévèrement puni par le Code pénal nouveau. En effet, l’article 223, en son alinéa 4 dispose que « Tout coupable d’assassinat, de parricide ou d’empoisonnement sera puni de la réclusion criminelle à perpétuité ». Autant dire que les recommandations des autorités sénégalaises trouveront satisfaction, si les 4 détenus sont finalement reconnus coupables après leur jugement.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Street 103 Gabon Gmt