vendredi,3 décembre 2021
AccueilA La UneGabon: Lee White suspend les salaires de 30 fonctionnaires de son ministère

Gabon: Lee White suspend les salaires de 30 fonctionnaires de son ministère

Ecouter cet article

Une trentaine d’agents du ministère des Eaux et des forêts engagés dans les mouvements d’humeur au sein dudit ministère ne percevront pas leurs salaires à la fin du mois de novembre 2021. L’information a été rendue publique par les concernés saisis par des sources proches de Direction de la solde qui leur aurait révélé que le ministre de tutelle le Pr. Lee White aurait pris cette décision pour les contraindre à se plier à ses exigences.

La tension entre le ministre des Eaux et forêts et ses agents semble partie pour ne pas finir. En effet, alors qu’on pensait que l’eau avait coulé sous le pont, le membre du gouvernement aurait pris une décision jugée inique selon les grévistes. Si le Pr. Lee White déclare devant la presse être ouvert au dialogue social tel que prôné par le Chef de l’État Ali Bongo Ondimba, les faits semblent être tout autres.

Celui que ses collaborateurs ont surnommé « le colon » travaillerait en sourdine pour que les agents syndiqués broient du noir. C’est en tout cas ce qu’a dénoncé un des agents grévistes joint par nos soins. « Nous avons vérifié à la solde. Nous serons suspendus illégalement de salaires dès le 25 novembre. Et pourtant les articles 71 et 78 du Statut général de la fonction publique sont clairs. Nous sommes 30 », a-t-il fustigé. Une situation des plus incompréhensibles pour ces agents publics qui désormais ne savent plus à quel saint se vouer.

D’ailleurs, les partenaires sociaux du ministre Lee White sont persuadés que ce dernier use de subterfuges pour les diviser et éteindre les flammes de la dénonciation, somme toute, légitime. « En même temps, il demande la reprise du dialogue comme si nous sommes des chiens qu’on appelle avec un bâton. Il se trompe de cible. La traite des Noirs est finie et ni les intimidations multiformes ni la suspension de solde ne nous fera renoncer à notre lutte pour la justice sociale aux eaux et forêts », a-t-il conclu. Non sans manquer de préciser qu’ils sont davantage motivés à aller jusqu’au bout.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Pub_Moov Money BGFIBank
Enami Shop