Gabon : Lee White suspend le secrétaire exécutif de l’ANPN de ses fonctions

Gabon Gabonmediatime Lee White
Le ministre de l'Environnement Lee White © D.R.

Moins d’un an après sa nomination à la tête de l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN), le ciel est tombé sur la tête de Vivien Jean Joseph Okouyi Ngalefourou W’Angama. En effet, ce dernier a été suspendu de ses fonctions ce jeudi 13 février 2020 par le ministre des Eaux, des Forêts, de la Mer, de l’Environnement, chargé du Plan Climat, des Objectifs de développement durable et du Plan d’affectation des terres Lee White.


Nommé lors du Conseil des ministres du 18 juillet 2019, Vivien Jean Joseph Okouyi Ngalefourou W’Angama vient d’être suspendu de ses fonctions à la tête de cet organisme de gestion chargé de mettre en oeuvre la politique nationale en matière de protection des ressources naturelles et des processus écologiques ainsi que de la valorisation du patrimoine naturel et culturel des parcs nationaux. 

En effet, c’est par une décision référencée 005/MEFMEPCODDPAT que Lee White a décidé de la suspension de celui qui était son adjoint lorsqu’il était secrétaire exécutif de l’agence. C’est donc Christian Tchemambela qui devra assurer l’intérim en attendant semble-t-il une décision du Conseil des ministres. Si pour l’heure, les raisons de cette suspension restent inconnues, certaines sources au sein de l’agence parlent d’une bagarre dont l’un des protagonistes ne serait autre le désormais ancien secrétaire exécutif. 

Une décision qui n’a d’ailleurs pas manqué d’être critiquée par certains agents de car disent-ils, elle viole les dispositions de l’article 25 du Décret n°000019/PRIMEFEPPN fixant le statuts de I’Agence nationale des Parcs Nationaux qui nous enseigne que c’est uniquement en Conseil des ministres qu’est nommé le secrétaire exécutif. « Un ministre de tutelle qui s’immisce aussi directement dans la gestion quotidienne d’un établissement public jouissant de l’autonomie administrative et financière et bénéficiant de la personnalité juridique et morale ? On va tout voir », s’est étonné l’un d’eux. 

Contactée par la rédaction de Gabon Media Time, la communication du ministère des Eaux, des Forêts, de la Mer, de l’Environnement, chargé du Plan Climat, des Objectifs de développement durable et du Plan d’affectation des terres a dit qu’elle préparait une communication officielle à ce sujet. Nous y reviendrons.

Laissez votre commentaire