Gabon : Lee White lance la phase d’exécution du programme CAFI

Gabon Gabonmediatime Lee White
Gabon Gabonmediatime Lee White

Présent à la restitution des travaux de la mission du programme de l’Initiative pour la Forêt de l’Afrique centrale (CAFI) ce vendredi 8 novembre, le ministre des Eaux et Forêts Lee White s’est félicité des avancées réalisées dans le cadre de ce programme. Ainsi, après la phase de mise en place, les parties prenantes vont désormais s’atteler à passer à la phase d’exécution, de cet ambitieux programme pour lequel le Gabon a déjà reçu un financement de 10 milliards de FCFA. 


Créé pour assurer une planification optimale de l’affectation des terres mais aussi le suivi de l’utilisation des terres, du changement d’utilisation des terres et de la forêt, le programme « Planification nationale de l’affectation des terres et surveillance forestière pour promouvoir des stratégies de développement durable pour le Gabon » dans le cadre de sa participation à l’Initiative pour les forêts d’Afrique centrale (CAFI), vient de franchir une nouvelle étape. 

En effet, la réunion de restitution des travaux de la mission du programme CAFI qui a eu lieu ce vendredi en présence du ministre des Eaux et Forêts Lee White, a permis à la fois de réaffirmer cet engagement, d’en fixer les priorités, et d’en lancer la deuxième phase. S’il a tenu à féliciter les experts, les partenaires internationaux et autres parties prenantes pour le travail accompli, Lee White a indiqué que « rentrons désormais dans la phase d’exécution du programme pour lequel nous avons reçu dix milliards de francs CFA ».

Livré tout juste une semaine après l’attribution de 45 200 hectares de terres pour l’exploitation agricole, ces résultats permettront d’envisager une gestion durable des terres, dans un pays qui regroupe 12% des forêts du bassin du Congo, et couvert à 88% de forêts. Avec comme objectif à long terme de minimiser la déforestation, ce programme pourrait également développer une économie verte. 

Lire aussi : Gabon : attribution de 45 200 hectares de terres pour l’exploitation agricole 

Pour rappel, c’est le 27 juin 2017 que le Gouvernement du Gabon et CAFI ont signé un accord, magnifié par une Lettre d’intention qui établit un partenariat pour la mise en oeuvre du Cadre d’investissement national du Gabon. Ce programme à la fois novateur et précurseur, est appuyé par l’Agence française de développement (AFD). La deuxième phase qui devrait débuter en 2020, devrait aider le Gabon « pour le développement de l’agriculture et la mise en place de la certification FSC » comme l’a souligné Lee White. 

Laissez votre commentaire