vendredi,23 octobre 2020
Accueil Derniers articles Gabon : Lee White et Philippe Autié font le point des projets...

Gabon : Lee White et Philippe Autié font le point des projets financés par l’ACD

Ce mercredi 20 novembre 2019, s’est tenue la 9ème session du Comité d’orientation stratégique (COS) de l’Accord de conversion de dettes (ACD) pour le développement durable des écosystèmes forestiers gabonais. Cette rencontre a été co-présidée par le ministre des Eaux, des Forêts, de la Mer, de l’Environnement, chargé du plan climat et du plan d’affectation des terres, Lee White et l’ambassadeur de France au Gabon, Philippe Autié. Occasion pour les deux parties de faire point de l’ensemble des projets financés par l’ACD.

Le ministre des Eaux, des Forêts, de la Mer, de l’Environnement, chargé du plan climat et du plan d’affectation des terres et l’ambassadeur de France au Gabon, Philippe Autié, ont co-présidé la 9ème session du (ACD) pour le développement durable des écosystèmes forestiers gabonais, qui est chargé d’approuver les études et projets financés par cet accord. Le Comité d’orientation stratégique a effectué un point d’étape de l’ensemble des projets financés par l’Accord de conversion de dettes. 

Cette 9ème session du COS a permis d’entériner la prorogation d’une durée de deux ans des projets Contrôle de l’aménagement forestier (CAF) et d’appui à la filière foret-bois (PAFFB), l’examen des propositions de prorogation des projets de lutte contre la criminalité faunique et Arc d’Emeraude (début 2020), et la prorogation du Fonds d’études et de préparation de projets (FEPP) phase 2.

Pour le ministère en charge des Eaux, des Forêts cette « démarche s’inscrit pleinement dans le pilier « Gabon vert » du Plan stratégique Gabon émergent initié par le président de la République, Ali Bongo Ondimba et dans le cadre de l’étroite coopération entre le Gabon et la France dans le domaine de la promotion du développement durable et de la lutte contre le changement climatique ».

Pour rappel, l’Accord de conversion de dettes (ACD), signé par le Gabon et la France le 29 janvier 2008 porte sur un montant de plus de 32,8 milliards de francs CFA hors intérêts, et présente la particularité d’être réservé au financement de projets contribuant à la gestion durable des écosystèmes forestiers gabonais.

Laissez votre commentaire

Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Global Media Time Gif 2px
Street 103 Gabon Gmt