dimanche,4 décembre 2022
AccueilA La UneGabon: «l'eau de la SEEG», cette denrée absente des robinets des ménages...

Gabon: «l’eau de la SEEG», cette denrée absente des robinets des ménages à Dragages depuis 2009

Ecouter cet article

Quartier réputé pour sa superficie qui en fait le grand du Gabon, Nzeng-Ayong est malheureusement encore miné par des carences en tous genres et principalement en adduction en eau potable. D’ailleurs à Dragages, les riverains doivent s’abonner à certains privilégiés pour remplir quelques récipients en famille car l’eau n’arrive pas à leurs robinets qui sont asséchés depuis des années.

Si la problématique du piteux état du réseau routier tend à être résorbé avec d’intenses travaux initiés dans le Grand Libreville, Nzeng-Ayong dans le 6ème arrondissement de Libreville continue d’être rythmé par un faible accès à l’eau potable. Là-bas, l’eau de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) est un précieux trésor qui est très souvent aux abonnés absents des robinets des ménages qui n’ont eu d’autre choix que de creuser des forages.

Une situation assez inquiétante pour les populations qui y vivent qui s’interrogent sur ce qui a pu se passer depuis 2009. « Nous on avait l’eau en abondance. Après ça a commencé à venir la nuit entre 2009 et 2011. Puis on n’en a plus jamais eu. Ceux qui ont de l’eau ont dû tirer depuis un tuyau qui va vers le chef de quartier à gauche », a souligné un ancien gendarme qui y vit depuis 32 ans. Au sous-quartier dit « Ze Ebere Ekoum », ce sont certains clandomen qui font ce transport.

Les personnes désireuses d’avoir de l’eau potable doivent y souscrire aux prix les plus élevés. « Certains nous font le gros bidon à 200 FCFA et si tu as 5 c’est 1000 FCFA par jour », déplore Céline, une mère de famille exaspérée. Pourtant des sources concordantes révèlent que l’eau fournie proviendra des forages et des lavages où la qualité d’eau est loin d’être optimale. « Je ne serai heureux que lorsque les Gabonais seront heureux », annonçait Ali Bongo Ondimba lors d’un de ses meetings en 2009. Pour les habitants de Nzeng-Ayong c’était de la poudre de perlimpinpin.

Mondjo Mouega
Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lancement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Rédacteur en chef

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Global Media Time Gif
Enami Shop
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x