Gabon: Léandre Nzue à l’hôtel de ville de Libreville

Investi par le Parti démocratique gabonais (PDG) pour succéder à Rose Christiane Ossouka Raponda, à la tête du conseil municipal de Libreville, l’élection de Léandre Nzue est passée comme une lettre à poste. Le nouveau maire de la capitale a obtenu 96 voix contre 47 pour Jean Boniface Assele, président du Cercle des Libéraux Réformateurs (CLR). Son élection s’inscrit dans la coutume de permutation Mpongwé-Fang à la mairie de Libreville.

Après son investiture par les instances de sa formation politique, Léandre Nzue était assuré de s’installer à la tête de la mairie ce dimanche 3 février 2019. Il remplace à ce poste Rose Christiane Ossouka Raponda récemment nommée ministre d’Etat, ministre de la Défense nationale.

Léandre Nzue était opposé à Jean Boniface Assele, premier maire adjoint sortant de Libreville qui a dénoncé vendredi dernier, la violation par le PDG de « l’accord politique » de la Majorité républicaine et sociale pour l’émergence en investissant un « 4ème maire adjoint de la commune de Libreville et le 2ème maire adjoint du 5eme arrondissement ».

Au terme du scrutin, Jean Boniface Assele n’a tout de même pas manqué de  féliciter le nouvel édile de Libreville qu’il appelle affectueusement « mon fils » pour sa brillante victoire tout en précisant que « la démocratie existe chez nous. Nous ne sommes plus au temps du parti unique ».

Léandre Nzue est né le 25 février 1957 à Libreville. Administrateur civil en chef, il a successivement occupé les fonctions de chargé d’étude au ministère de la Fonction publique, conseiller technique du ministre de la Fonction publique, conseiller du Premier ministre et chef du département Fonction publique à la Primature. Il est élu du 2ème arrondissement de Libreville et secrétaire général adjoint du PDG.

Laissez votre commentaire