Gabon: le transport aérien a du plomb dans l’aile

© L’Union

L’Aéroport de Libreville (ADL) vient de dévoiler les statistiques relatives au transport aérien notamment, les mouvements commerciaux des avions pour l’exercice 2017. Ainsi, entre 2016 et 2017 on observe un net repli des mouvements commerciaux des avions qui sont passés de 22 705 en 2016 à 20 836 rotations en 2017 soit une baisse de près de 10% en un an.

La crise qui secoue le pays n’épargne jusque là aucun secteur d’activité, si certains sont moins durement touchés par ces effets, d’autres le sont un peu plus, à l’instar du secteur aérien qui pour cette année 2017, enregistre une baisse de 8,2% sur le nombre de rotations des avions commerciaux indiquent les statistiques de l’ADL.

En effet, si plusieurs facteurs exogènes peuvent expliquer ce net repli du nombre de mouvements commerciaux des avions, d’autres comme le retrait de certaines compagnies du circuit ou encore la baisse du niveau d’activités de certaines autres peuvent également expliquer cette situation.

Dans le sillage de ce repli des mouvements commerciaux des avions, il a également été observé durant cette année une baisse de près de 10% du nombre de passagers à 968 881 contre 1 071 207 un an plus tôt, mais également du volume de fret qui est passé de 15 210 tonnes en 2016 à 13 669 tonnes en 2017 soit une baisse de 10,1%. C’est donc l’ensemble de ces facteurs qui ont été à l’origine des difficultés du secteur aérien au cours de l’année écoulée.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire