vendredi,17 septembre 2021
AccueilA La UneGabon: le tourisme, un luxe pour le citoyen lambda

Gabon: le tourisme, un luxe pour le citoyen lambda

Ecouter cet article

Considéré comme un vecteur de croissance de l’économie gabonaise et de développement local, le tourisme au Gabon ne réussit pourtant pas à atteindre cet objectif. Et pour cause, une grande partie de la population n’y a pas accès du fait de sa relation assez étroite avec l’opulence. 

Le Gabon dispose de nombreux atouts naturels qui font de lui une destination touristique. Recouvert à 80% de forêt, le Gabon dispose d’une faune et d’une flore parmi les plus diversifiées au monde attirant de nombreux investisseurs et touristes étrangers. Pourtant, cette accessibilité au potentiel et joyau naturel gabonais n’est pas donnée à tous. 

En effet, le pays ne dispose pas d’une réelle politique de valorisation de son patrimoine touristique. Dans les faits, l’accès aux sites touristiques est encore un luxe que de nombreux Gabonais n’arrivent pas à se payer. Les prix exorbitants et régulièrement critiqués par le commun des Gabonais sont consécutifs à un manque ou déficit de nombreux éléments de base sans lesquels le tourisme n’est pas possible. 

On parle par exemple du sempiternel problème des routes, rendant difficile l’accessibilité aux sites touristiques. Conséquences, « les opérateurs qui en général sont des particuliers sont obligés de faire des grandes marges pour rentabiliser », a confié une ancienne gérante d’un site touristique à la Lopé. 

Le gouvernement gabonais, notamment le ministère du Tourisme, gagnerait à mettre au point une réelle politique touristique.  Laquelle devrait permettre non seulement de booster le tourisme de masse, mais également d’augmenter la part du tourisme dans la diversification des sources d’entrée des revenus économiques du pays. Une part du tourisme qui ne contribue à l’heure actuelle, que pour 3% du Produit intérieur brut (PIB).

Laissez votre commentaire

Enami Shop