Gabon: le Togo 4ème fournisseur en 2018

Une vue du port d'Owendo © D.R

Alors que le Gabon a importé fin décembre 2018, plus de 839,2 milliards de Fcfa de produits comme indiqué dans la dernière note de conjoncture, la liste de ces fournisseurs s’est quelque peu modifiée. Si les fournisseurs traditionnels demeurent inchangés à l’instar de la France, de la Belgique et de la Chine, le Togo apparaît comme le nouveau partenaire à l’import sur lequel il faudra compter puisque les importations en provenance de ce pays ont bondi de plus de 192%.



C’est ce qui ressort de la dernière note de conjoncture élaborée par la Direction générale de l’Economie et de la Politique fiscale (DGEPF). Alors que les achats du Gabon en provenance de ces principaux fournisseurs ont connu une baisse de 19,2% en un an pour s’établir à 839,2 milliards de Fcfa, certains de ces fournisseurs ont vu leurs exportations vers le Gabon prendre un nouvel élan.

En effet, sixième fournisseur du Gabon en 2017 avec à peine 30 milliards de Fcfa, le Togo a gagné deux places en glissement annuel, pour se retrouver au quatrième rang avec un volume de transactions représentant 87,7 milliards de Fcfa soit 7,1% du poids des importations, pour une hausse de 192,3%.

Si les produits importés de France sont essentiellement des produits de consommation non alimentaire, des produits alimentaires, les outillages, les machines et les appareils mécaniques, le Togo exporte principalement du carburant vers le Gabon. En 2018, 8,9% des richesses produites au Gabon ont donc servi à importer des biens et services venant de ses principaux fournisseurs dont le Togo.

Nul doute que la visite « de travail et d’amitié » du Président togolais Faure Essozimna Gnassingbé du mardi 7 mai 2019, avait été l’occasion pour ce dernier, d’échanger avec son homologue gabonais afin de renforcer cette coopération. A noter qu’en 2018, les importations de carburant du Gabon depuis le Togo, qui n’est pas pays producteur de pétrole ont augmenté de plus de 60% du fait de l’incapacité du pays à couvrir la demande locale.

Laissez votre commentaire