samedi,15 janvier 2022
AccueilA La UneGabon: le Sypharga appelle à une gestion et utilisation rationnelle du médicament

Gabon: le Sypharga appelle à une gestion et utilisation rationnelle du médicament

Ecouter cet article

Ce samedi 27 novembre 2021, le Syndicat des pharmaciens du Gabon (Sypharga) a convié la presse autour d’une table pour échanger sur le secteur pharmaceutique en général, et en particulier sur la réglementation du médicament. Le Dr. Sandrine Itou-Y-Maganga, présidente du Sypharga et les membres de son bureau appellent au respect des textes en vigueur en matière d’exploitation des structures pharmaceutiques gage d’une gestion et d’une utilisation rationnelle du médicament. 

Les médicaments peuvent jouer un rôle crucial en permettant de jouir d’un bon état de santé ou de se maintenir en bonne santé. Mais il est essentiel que leur usage soit rationnel, afin de pallier entre autres, le problème de pénurie de médicaments, notamment les médicaments dits essentiels à certaines maladies graves. Les pharmaciens jouent un rôle clé pour garantir l’utilisation appropriée des médicaments. 

Or, selon, le Syndicat des pharmaciens du Gabon, « il y a beaucoup de mésusage du médicament au Gabon, trop de dérapage ». Le Sypharga fait référence entre autres, au marché de la vente illicite du médicament qui gangrène le secteur pharmaceutique, à la transformation de médicament en stupéfiant, voire à l’automédication. Le Dr. Sandrine Itou-Y-Maganga rappelle qu’ « en matière de produits pharmaceutiques, le pharmacien reste le seul responsable de tout ce qui concerne le médicament ». 

Ce qu’il faut retenir, c’est qu’« il est important que chacun revienne à l’utilisation plus sereine, rationnelle du médicament », a lancé le Sypharga, aussi bien à l’attention des consommateurs qu’aux autorités compétentes. Il est nécessaire de prendre en considération les textes en vigueur encadrant l’organisation des activités pharmaceutiques au Gabon. « Au Gabon tous les textes sont là, ce qui manque c’est l’application. Pour que le patient reste au centre de nos préoccupations, pour qu’il soit bien soigné, il faut qu’on respecte les règles en vigueur », plaide le Sypharga. 

Comme dans tout secteur d’activité, l’organisation fonctionnelle et la gestion rigoureuse du secteur pharmaceutique sont indispensables. Elles permettent par exemple de maintenir un stock permanent de médicaments, de réduire leur coût, d’optimiser le travail du personnel soignant, entre autres. Avec les médecins, les pharmaciens sont les gardiens de l’accès aux soins qui évaluent différentes options thérapeutiques, et considèrent les avantages et dommages potentiels de chaque option.  

Laissez votre commentaire

Enami Shop