samedi,25 septembre 2021
AccueilDerniers articlesGabon: le Synas déplore l’état de déliquescence des centres hospitaliers régionaux

Gabon: le Synas déplore l’état de déliquescence des centres hospitaliers régionaux

Ecouter cet article

Dans le cadre de ses activités, le Syndicat national des agents du secteur santé ( Synas) effectue depuis le mercredi 18 août 2021 une tournée interprovinciale menée par son leader Franck Biyogho-Bi-Mba. Ainsi la délégation a pu se rendre compte des difficultés rencontrées par les structures hospitalières de l’intérieur du pays, rapporte le quotidien L’Union

C’est au cours de son passage dans les provinces du Moyen-Ogooué et de la Ngounié que la délégation conduite par Franck Biyogho-Bi-Mba, président du Synas, a pu observer d’elle-même les nombreuses difficultés auxquelles fait face le personnel médical exerçant à l’intérieur du pays. Vétusté des équipements et des bâtiments et absence de matériel de pointe afin de prendre en charge les patients, tel est le quotidien des hôpitaux de l’arrière du pays contraints bien souvent d’avoir recours à des méthodes archaïques.

Une situation qui n’a pas laissé indifférent le leader du Synas qui a fustigé ce manque criant de matériels nécessaires à la bonne prise en charge des malades. « Les hôpitaux régionaux sont confrontés à des problèmes de sous-effectif. Le personnel soignant est vieillissant, ce qui pose un véritable problème. Ajouté à cela, il y a un manque de plateau technique, ce qui impacte la qualité de l’offre de soins » a déploré Franck Biyogho-Bi-Mba, auprès de notre confrère du quotidien L’Union

Au nombre des points inscrits dans leur cahier de charge, les agents souhaitent une meilleure gouvernance des hôpitaux afin de prévenir tout mouvement de grève. Aussi, l’intensification de la formation au niveau de l’institut national de formation d’action sanitaire et sociale (INFASS) pour les soins infirmiers et à l’université des sciences de la santé (USS) d’Owendo. Enfin, le personnel médical a invité la tutelle à procéder au paiement de la prime Covid à ceux qui ne l’ont pas encore perçue à ce jour mais aussi l’accélération du processus de régularisation des situations administratives par le ministère de la Fonction publique.

Une liste de doléances égrainée par le personnel de santé qui espérons le ne tombera pas dans des oreilles de sourds et qui qui devrait interpeller les plus hautes autorités en l’occurrence le Premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda, le ministre de la Santé, le Dr. Guy-Patrick Obiang Ndong mais également le ministre de la Fonction Publique, Madeleine Berre afin qu’ils se penchent également sur ce cas qui fait écho à l’appel de nombreuses structures hospitalières de l’intérieur du pays notamment à Moabi ou à Boué qui manquent de personnels et d’équipements pour prendre en charge comme il se doit ces nombreux compatriotes.

Laissez votre commentaire

Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Enami Shop