samedi,16 octobre 2021
AccueilDerniers articlesGabon: le Synapef dénonce une «gabegie galopante» au ministère des Eaux et...

Gabon: le Synapef dénonce une «gabegie galopante» au ministère des Eaux et Forêts

Ecouter cet article

C’est par le biais d’un communiqué parvenu à la rédaction de Gabon Media Time (GMT), ce lundi 20 septembre 2021, que le Syndicat national des professionnels des eaux et forêts (Synapef) a tenu à informer l’opinion sur les travers au sein de leur ministère de tutelle depuis 6 mois. Au nombre de ceux-ci «  la gabegie galopante qui sévit dans l’administration sectorielle », a indiqué Maurice Mve Akue, secrétaire général adjoint dudit syndicat.

La tension entre les agents des Eaux et Forêts et leur tutelle ne semble pas retombée. Reconduit le 20 septembre dernier, suite à la rupture du dialogue social et à la violation du protocole d’accord entre l’administration et les partenaires sociaux, le mouvement d’humeur des agents des Eaux et Forêts bat son plein. Ainsi, les membres du Synapef ont, à l’occasion d’une déclaration, tenu à dresser l’état des lieux au sein du ministère de tutelle. 

À ce propos, Maurice Mve Akue a dénoncé les malversations financières qui obèrent le paiement de leurs dus. « L’existence d’un système de détournements des fonds réservés au paiement de la prime des agents, avait été mise en évidence. Ledit système consiste à lier des numéros de comptes bancaires actifs à des noms d’agents et responsables administratifs fictifs, pour opérer des virements frauduleux groupés d’une part, et à s’offrir des perceptions en numéraire par le canal de complices externes, inclus insidieusement dans les effectifs du Ministère d’autre part », a-t-il déclaré.

Pour les syndicalistes, il s’agit ni plus ni moins que « des manœuvres aux antipodes des principes élémentaires de bonne gouvernance ». Ils y ont pointé l’intention des responsables de tutelle d’obtenir le décaissement des fonds logés dans le compte spécial géré par l’Agence comptable de l’Ecole nationale des Eaux et forêts. « Pourquoi c’est obstinément à partir des fonds réservés au paiement de la prime des agents que le ministre Lee White entend acheter de nouveaux équipements et véhicules, aménager et construire de nouveaux bâtiments administratifs, alors qu’il dispose déjà d’une enveloppe de plus de 15 milliards pour l’investissement ? » s’est interrogé Maurice Mve Akue.

Pour rappel, le Synapef réclame du gouvernement la réhabilitation de leur prime sectorielle et le règlement de plus de 27 mois d’impayés, soit de 2014 à 2020. Des réclamations qui correspondent à une enveloppe de 27,7 milliards FCFA comme arrêté dans le rapport de la Commission ministérielle d’examen de la dette, déposé depuis le 06 avril 2021 sur la table du ministre de tutelle selon le secrétaire général adjoint, Maurice Mve Akue.

Laissez votre commentaire

Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Enami Shop