lundi,2 août 2021
AccueilDerniers articlesGabon: le Sylteg tire à boulets rouges sur la préfecture de police

Gabon: le Sylteg tire à boulets rouges sur la préfecture de police

Ecouter cet article

Quelques heures après la prise de la décision d’interdiction de débarquement et d’embarquement des passagers au niveau de l’ancienne Gare routière, le Syndicat libre des transporteurs terrestres du Gabon (Sylteg) a dénoncé une désorganisation de la mobilité de personnes. En effet, Jean Robert Menie, président dudit syndicat n’a pas manqué de révéler les effets néfastes du zèle du préfet de Police de Libreville.

C’est à la faveur d’un mouvement de protestation observé dans plusieurs sites d’embarquement que le Syndicat libre des transporteurs terrestres du Gabon a fustigé la décision « inique » de la préfecture de Police. Le président de cette plateforme syndicale a fustigé « la décision unilatérale et maladroite prise par le préfet de police de Libreville, de délocaliser la gare routière, sans aucune solution de rechange pour recevoir les véhicules dans le cadre de l’embarquement et débarquement des passagers ».

Pour ce dernier, cette décision est source de multiples maux pour les acteurs dudit secteur. « Lorsque vous supprimez la zone d’embarquement et de débarquement, pour envoyer les transporteurs se débrouiller, vous désorganisez le transport, parce que c’est ici le point de départ vers toutes les directions de Libreville et de l’intérieur du pays », a regretté Jean Robert Menie. Une situation qui va fortement impacter les clients, les régulateurs et les transporteurs.

Le leader syndical n’a pas manqué de préciser qu’au-delà de ce qui serait une machination du préfet de Police pour compliquer davantage le quotidien des transporteurs terrestres, cette mesure vient « s’ajouter au phénomène du racket » par les agents de forces de l’ordre, toujours non résolu, malgré les plaintes de la Fédération des syndicats des transporteurs autonomes du Gabon (Fesytrag) conduite par Serges Bertrand Bekale. Une véritable diatribe en direction de la Préfecture de Policede Libreville.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )