lundi,10 août 2020
Accueil A La Une Gabon: le soutien de l’UD CGT Paris à Dynamique unitaire

Gabon: le soutien de l’UD CGT Paris à Dynamique unitaire

Suite à la vague d’arrestations des membres de la confédération syndicale Dynamique unitaire (DU) depuis la semaine dernière au Gabon, les membres de l’Union départementale de la confédération générale du travail  (UD CGT) de Paris ont tenu à assurer leur soutien à leurs camarades syndicalistes gabonais. Ils se sont fait le relai du communiqué dénonçant la répression contre les leaders de DU ce 12 juillet 2019.

- Advertisement -Global Media Time Gifpx

Depuis la déclaration du président de Dynamique unitaire, Jean Remy Yama le 2 juillet dernier, les syndicalistes gabonais vivent la peur au ventre. Dans un élan de solidarité, l’Union départementale de la Confédération générale du travail (UD CGT) de Paris a relayé le communiqué de Dynamique Unitaire qui dénonce « la répression contre ses leaders ».

Sur le site de l’organisation syndicale française, on peut y lire : « Alerte sur la situation au Gabon et soutien à nos camarades syndicalistes gabonais. L’UD CGT de Paris partage le communiqué de la Dynamique Unitaire, organisation syndicale avec qui nous entretenons une coopération fructueuse et amicale depuis trois ans ».

Par ce soutien, l’UD CGT démontre que la solidarité des travailleurs face à la violence des gouvernements ne connaît pas de frontière. Aussi, les deux organisations collaborent depuis près de trois ans à travers des partages d’expérience et transfert de compétence pour mieux répondre aux exigences du syndicalisme.

Même si l’UD CGT n’est qu’un démembrement, il importe de souligner que la CGT est la plus ancienne organisation syndicale de France et la première d’entre elles, avec 33,8 % des voix aux dernières élections prud’homales (2008).

Pour rappel, Dynamique unitaire a diffusé un communiqué ce 12 juillet 2019, dans lequel la confédération dénonce la répression de ses leaders et les arrestations arbitraires par des agents de la police judiciaire (PJ) et de la direction générale des recherches (DGR) cagoulés et lourdement armés.

Ils dénoncent également les violations de la loi, notamment l’absence de mandat légal et la non-communication des lieux de détention des personnes « kidnappées ». Parmi les syndicalistes arrêtés à ce jour, DU a cité Simon Ndong Edzo, Sylvie Nkoghe Mbot, Jean Bosco Boungoumou Boulanda et Ghislain Malanda.

Laissez votre commentaire

Mouss Gmt
Street 103 Gabon Gmt