dimanche,26 septembre 2021
AccueilDerniers articlesGabon: le Snec-Uob dépose un préavis de grève sur le bureau du...

Gabon: le Snec-Uob dépose un préavis de grève sur le bureau du Pr. Soumaho

Ecouter cet article

C’est une démarche définie à l’issue de l’Assemblée générale du Syndicat national des enseignants chercheurs (Snec-UOB) qui a fait le diagnostic d’une Université Omar Bongo malade et qui mérite une cure de jouvence. Eu égard à l’indifférence des dirigeants du « Temple du savoir », un préavis de grève sous huitaine a été déposé sur la table de Mesmin-Noël Soumaho, recteur de ladite université, le lundi 31 mai dernier.

Dans les tuyaux depuis plusieurs mois, la grève au sein de l’Université Omar Bongo sonne comme une évidence. Et pour cause, le dialogue entre l’administration et les partenaires sociaux semble plus que jamais rompu. Et ce, malgré la main tendue émanant des membres du Syndicat national des enseignants chercheurs qui s’évertuent à alerter l’équipe rectorale sur les dangers auxquels elle expose la communauté estudiantine en ces temps de crise sanitaire liée au Covid-19.

Résultat de course, le Snec-UOB a décidé, à l’issue de son assume générale tenue en salle de Licence 2 du département de sociologie, de déposer le lundi écoulé un préavis de grève courant sous huitaine sur la table de Mesmin-Noël Soumaho, recteur de l’Alma mater des universités au Gabon. « Nous tenant à votre disposition pour une suite de notre démarche avant l’échéance du présent préavis », est-il indiqué dans la lettre signée du Pr. Mathurin Ovono Ebe, président Snec-UOB.


Cette énième interpellation aux allures de mise en garde est consécutive à l’inobservation des conditions cumulatives présentées par les partenaires sociaux afin d’aboutir à une rentrée de classes apaisée et sécurisée. Pour, le cahier de charges des enseignants-chercheurs comprend entre autres, l’apurement intégral de la dette relative au paiement des vacations, l’augmentation de la capacité d’accueil et la fourniture de garanties sanitaires telle la réouverture du dispensaire et la mise en place d’une cellule de veille covid-19. Espérons que le Pr. Mesmin-Noël Soumaho saura éviter une énième paralysie du temple du savoir.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Enami Shop