mercredi,5 août 2020
Accueil A La Une Gabon: le Snec exige la mise à disposition de gels, de thermo...

Gabon: le Snec exige la mise à disposition de gels, de thermo flashs et de masques à l’entrée des salles de classe

C’est une des conditions fixées par le Syndicat national des enseignants chercheurs (Snec-UOB) lors de son point de presse tenu le lundi 13 juillet dernier. Pour ces derniers, la reprise des activités académiques et pédagogiques dans les établissements supérieurs ne peut se faire sans la mise à disposition de gels hydroalcooliques, de thermo flashs et des masques à l’entrée des salles de classe. 

Global Media Time Gifpx

Annoncée pour le lundi 13 juillet 2020, la reprise des cours dans les Universités et Grandes Écoles du Gabon reste une épine sous le pied du gouvernement. Et pour cause, les principaux partenaires sociaux de l’enseignement supérieur rechignent à s’aligner à la donne gouvernementale qui vise à sauver coûte que coûte l’année académique engagée. Pour les universitaires, il s’agit bien plus d’assurer leur santé ainsi que celle des étudiants alors que la Covid-19 continue de se répandre sur le territoire national. 

De ce fait, le Syndicat national des enseignants chercheurs (Snec-UOB) a par la voix de sa vice-présidente Nathalie Sima Eyi, exigé l’application stricte et immédiate de « l’arrêté n°0055/MEFPTFPDS du 30 avril 2020 fixant les modalités dérogatoires du travail dans les services publics non essentiels pendant la période de l’état d’urgence lié à la Covid-19, qui oblige l’administration à mettre à disposition les gels hydro alcooliques, les thermo flashs et les masques à l’entrée des salles de classe, et faire respecter les gestes barrières et de distanciation physique », a-t-elle déclaré

Par la même occasion, le Snec-UOB semble ne pas cerner la vision du gouvernement dans la prise des décisions qui s’avèrent opposées les unes envers les autres. « Le Snec s’interroge sur l’effectivité d’une reprise des activités étant donné que l’arrêté interdisant les regroupements de plus de 10 personnes est toujours en vigueur », a-t-elle indiqué. En effet, la première phase de la reprise était censée ne concerner que les activités à faible mobilisation. Sauf qu’il n’est plus rare de constater l’inverse au sein du campus. Notamment dans la phrase d’inscription par lettres alphabétiques. 

Laissez votre commentaire

Mouss Gmt
Street 103 Gabon Gmt