jeudi,26 novembre 2020
Accueil A La Une Gabon: le silence assourdissant de Sosthène Ossoungou sur l’augmentation vertigineuse des dépenses...

Gabon: le silence assourdissant de Sosthène Ossoungou sur l’augmentation vertigineuse des dépenses étatiques

Alors qu’au cours du Conseil des ministres du 22 juillet 2020, le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba avait expressément instruit les membres du gouvernement d’adopter une communication pédagogique susceptible de faire connaître sa vision aux Gabonais, l’équipe gouvernementale semble décidée ramer à contre courant de cette recommandation. C’est le cas du ministre du Budget et des Comptes publics Sosthène Ossoungou Ndibangoye qui depuis l’adoption du projet de Loi de  Finances Initiale 2021 s’est littéralement muré dans un silence qui cacherait son incapacité à expliquer aux gabonais les contours dudit projet. 

Avec un niveau de dépenses budgétaires évaluées à  2043,5 milliards de FCFA contre 1900,5 milliards  de FCFA en 2020, soit une hausse de  143,1milliards de FCFA par rapport à la LFR 2020, la situation budgétaire du Gabon continue de susciter des inquiétudes auprès des partenaires financiers. En effet, si la Banque mondiale avait recommandé « d’améliorer la qualité de la dépense publique pour favoriser une croissance inclusive », le gouvernement, notamment Sosthène Ossoungou Ndibangoye dit « Ossoungou », ministre de la Dépense semble faire fie de cet avis. 

Un fait évocateur de cet entêtement, pour la PLFI 2021 le niveau de recette dépasse sensiblement celui des dépenses budgétaires de seulement 600 milliards de FCFA soit  2681,4 milliards de FCFA. Toute chose qui montre que  les pressions budgétaires demeurent constantes et qui relégue aux calendes grecques la possible relance de l’économie. En effet, dans un contexte de crise sanitaire qui nécessite des investissements colossaux pour limiter à la fois la propagation du virus, la viabilité des investissements et la santé des entreprises, le ministre en charge du Budget et des comptes publics Sosthène Ossoungou Ndibangoye se complait dans un rôle d’élaboration virtuelle du budget de l’Etat sans en expliquer les tenants et aboutissants. 

Une position qui rame à contre courant de la vision du chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba qui avait instruit ses ministres de faire preuve de pédagogie et de transparence dans la gestion de la chose publique. Les finances publiques étant un maillon essentiel à la vie de l’Etat, il est incompréhensible que le ministre en charge de ce pan préfère se murer dans sa tour d’ivoire, lançant l’opinion dans un flou artistique. Le 30 septembre 2020 Gabon Media Time a adressé une correspondance au ministre du Budget et des Comptes publics Sosthène Ossoungou Ndibangoye afin d’obtenir des explications sur l’augmentation pour le moins incompréhensible des dépenses de l’Etat et plus particulièrement des dépenses de fonctionnement qui se  chiffrent à 1111,2 milliards FCFA alors que celles d’investissement s’établissent à 483,4 milliards FCFA.

Un mois après
, notre correspondance est restée lettre morte, démontrant la volonté du responsable de ce departement ministeriel de ne pas édifier l’opinion sur les contours et arbitrages opérés au moment de l’élaboration du budget de l’Etat. Un silence démonstratif à la fois de du non-respect des recommandations du numéro un Gabonais, Ali Bongo Ondimba mais aussi de l’inconsidération envers ses concitoyens dans l’exercice d’une mission de service public à savoir, celle de ministre de la République.  

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion