dimanche,20 septembre 2020
Accueil A La Une Gabon: le Sena salue les décisions du ministre en charge de l'Éducation...

Gabon: le Sena salue les décisions du ministre en charge de l’Éducation nationale

L’affaire relative au démantèlement par le ministère de l’Education nationale et de l’Enseignement Supérieur d’un réseau de trafic de bulletins de notes et d’inscriptions frauduleuses sur la base desdits bulletins n’a pas manqué de faire réagir un des Syndicats les plus importants du pays, le Syndicat national de l’Education nationale (Sena) en l’occurrence qui a félicité le Pr. Patrick Mouguiama Daouda et salué la volonté de ce dernier de mettre à nue ce type de pratique.  

C’est au lendemain de la décision n°00004/MESRSTTENFC DU portant sanction des établissements privés producteurs de faux bulletins, chef d’établissement, enseignants, personnels administratifs et élèves de classe de terminale ayant procédé à des inscriptions non conformes à la réglementation en vigueur que le Sena a effectué une sortie dans laquelle elle salue la démarche entreprise par le Pr. Patrick Mouguiama Daouda

Selon Fridolin Mve Messa, Secrétaire général du Sena la décision prise par le ministre de l’Education Nationale et de l’Enseignement Supérieur, le Pr. Patrick Mouguiama Daouda est salutaire bien qu’ils n’aient pas été associé à la prise de cette décision. « Nous avons commencé un travail au mois de mars 2020 avec le ministère, et avons eu des rencontres avec les parents d’élèves et les enseignants », a-t-on pu lire dans les colonnes de l’Union

Pour le Syndicat de l’Education nationale, cette affaire qui défraie la chronique avait déjà été évoquée par le ministre de l’Education lui-même avant que cette nébuleuse n’explose. « Le ministère avait relevé que plusieurs élèves avaient été inscrits dans des établissements avec de faux bulletins. Dans ce lot, il y avait également les élèves des classes de 3e. Mais pour l’instant, ils ne sont pas incriminés. Par exemple, un élève de Première qui partait du lycée d’Oloumi pouvait se faire inscrire dans un lycée à Oyem avec un bulletin truqué en classe de Terminale » , indique le secrétaire général du Sena, Fridolin Mve Messa. 

Un résultat né selon lui du travail mené de main de maître par une commission ad-hoc érigée par le ministère à travers laquelle des enseignants et des élèves ont été auditionnés. Audition au terme de laquelle un rapport a été produit donnant par conséquent de la matière pour faire éclater ce scandal du reste dénoncé. « Il faut signaler que ces comportements tirent le système éducatif vers le bas. Ces enseignants qui se rendent coupables de ces actes de fraudes, remettent en cause l’éthique et la déontologie de cette profession », a-t-il précisé dans l’Union. 

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Pharel Boukikahttp://gabonmediatime.com/
Titulaire d'une Licence en Communication, d'une Licence en Economie et Gestion et d'un Master en droit Privé, mon appétence pour le journalisme est mise en exergue au quotidien à travers mes analyses sur Gabon Media Time dont je suis le Rédacteur en Chef.
Street 103 Gabon Gmt