Gabon: le SENA demande l’annulation des nominations dans l’éducation nationale

Gabon Gabonmediatime Sena Fridolin Mve Messa Gabon
Le directoire du SENA lors de leur déclaration © D.R

La polémique née de la publication des nominations, affectations et mutations des responsables d’établissement scolaires du pays est loin de faire l’unanimité est loin d’avoir trouvé son épilogue. Pour preuve, elle était une fois de plus au centre des débats lors de la rentrée du Syndicat de l’éducation nationale (Sena) qui a jugé ces mesures individuelles remplies « d’incohérences et d’irrégularités ». 

C’est par la voix de son président Fridolin Mve Messa que le Sena a tenu à réagir officiellement aux récentes mesures individuelles prises par le ministère de l’Education nationale et publiées le 30 septembre dernier dans le quotidien L’Union. A cet effet, l’organisation syndicale a déploré les anomalies constatées dans ce document et qui selon elle  « ne reposent sur aucun fondement juridique et par voie de conséquence souffrent de l’illégalité »

Le Sena rappele que « ces mesures qui devaient être prises bien avant la rentrée administrative auraient dû faire l’objet d’une décision prise en Conseil des Ministres conformément aux dispositions en la matière ». Une démarche sabordée selon la structure syndicale par « des forces obscures, réfractaires à l’évolution qualitative qui nous est imposée aujourd’hui par la mondialisation des échanges ». Relevant d’ailleurs, que « ces forces,  se trouvent pour l’essentiel, au Ministère de l’Education nationale ». 

Loin d’être essentiellement critique, Fridolin Mve Messa a dit plaider pour que les nominations des responsables des établissements scolaires et des administrations  interviennent bien avant la rentrée administrative pour éviter des désagréments comme c’est le cas à l’heure actuelle. Pour ce faire, le Sena demande « la suspension des mesures querellées, la mise en forme de la mouture publiée et la prise d’un acte juridique pour les encadrer avant toute passation de charge ».

Laissez votre commentaire