dimanche,29 novembre 2020
Accueil A La Une Gabon: le Sena appelle au report de la rentrée scolaire

Gabon: le Sena appelle au report de la rentrée scolaire

C’est au cours d’une interview exclusive accordée à Gabon Media Time le mardi 3 novembre dernier que le secrétaire général du Syndicat de l’éducation nationale (Sena) Fridolin Mve Messa a demandé au gouvernement de repousser la date de la rentrée scolaire d’au moins deux semaines. Selon le leader syndical cette décision est consécutive à l’impréparation autour du cadre devant permettre une rentrée de classe apaisée et sécurisée.

À l’approche de la rentrée de classe 2020-2021 plusieurs acteurs du secteur éducatif semblent ne pas s’arrimer à la donne du ministre de l’Education nationale le Pr. Patrick Mouguiama Daouda qui a récemment réaffirmé que la reprise de cours est maintenue pour le lundi 9 novembre 2020. La dernière sortie en date est celle du secrétaire général du Syndicat de l’éducation nationale lors d’un entretien exclusif accordé à Gabon Media Time le mardi 3 novembre dernier et qui sera diffusé ce jeudi 06 novembre 2020.

En effet, interrogé sur les garanties données par le gouvernement pour la reprise des cours, Fridolin Mve Messa n’a pas manqué de marquer son inquiétude sur le dispositif sanitaire mis en place par le gouvernement mais aussi la procédure de nomination. « Il y a le dispositif d’eau qui n’est pas encore mis en place. Les affectations des enseignants ne sont pas encore sorties. Comment un enseignant qui ne sait où il va travailler va-t-il reprendre les cours. Voilà autant de choses qui nous font dire qu’il faut d’abord finaliser le cadre relatif à la reprise pour envisager une rentrée de classes », a-t-il indiqué.

Face à ces multiples manquements, le secrétaire général du Sena Fridolin Mve Messa a suggéré un report de la rentrée des classes pour permettre une meilleure préparation. Une suggestion des plus logiques quand on sait qu’à j-4 de ce retour en classe, les craintes des enseignants et des apprenants ne cessent de grimper. Des inquiétudes renforcées par les incohérences flagrantes constatées dans les nouvelles mesures prises par le gouvernement telles la limitation à 60 élèves par classe quand dans le même temps le Pr. Patrick Mouguiama Daouda ordonne la fermeture de 52 établissements scolaires primaires et secondaires du privé. 

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion